Actualités Format WEB  (29)

Réouverture des commerces : les fédérations demandent l’ouverture généralisée le dimanche

, par Camille Boulate

Lors de son allocution, Emmanuel Macron a acté la réouverture des commerces ce samedi 28 novembre. Une décision saluée par différentes fédérations de commerçants qui réclament cependant la possibilité d’ouvrir le dimanche jusque fin janvier.

Après un mois de fermeture, les commerces pourront rouvrir leurs portes dès ce samedi 28 novembre. Emmanuel Macron, lors d’une nouvelle allocution, a acté cette décision, en précisant toutefois que les commerçants devront respecter un protocole sanitaire renforcé. “La longue attente des commerçants expire enfin. L’annonce de la réouverture des commerces dès le samedi 28 novembre est un moindre mal pour l’ensemble des acteurs et représentants du commerce français”, se sont félicitées plusieurs fédérations de commerçants* dans un communiqué commun.

À LIRE AUSSI : Covid-19 : depuis le début de la crise, un tiers des Français déclare fréquenter davantage les commerces de proximité

Ouverture le dimanche

Toutefois, les commerçants réclament que l’ouverture tous les dimanches de décembre et de janvier partout en France soit confirmée par la ministre du Travail, Élisabeth Borne. Emmanuel Macron n’a en effet donné aucune indication sur ce sujet hier soir lors de sa prise de parole. “Cette mesure, qui ne coûte pas un seul euro au gouvernement et ne repose que sur la force de travail des commerçants, peut en revanche permettre de reconstituer un peu du manque-à-gagner généré par la période de fermeture. Elle placera aussi les magasins sur un pied d’égalité avec les marchands 100 % Web, qui ont jusqu’à maintenant bien profité, seuls, et 7 jours sur 7, de la consommation de nos concitoyens”, détaillent les fédérations avant d’ajouter : “L’ouverture des commerces le dimanche permettra enfin d’étaler le flux des clients sur une plus longue période et de favoriser ainsi les occasions d’achat des consommateurs pour Noël en optimisant les mesures barrières.” Les commerçants pourront également profiter de l’engouement des consommateurs pour le Black Friday qui a été repoussé d’une semaine avec l’engagement de l’ensemble des acteurs du Web et de la grande distribution.

À LIRE AUSSI : Emmanuel Macron acte la réouverture des commerces ce samedi

Ne pas oublier les autres secteurs

Les fédérations de commerçants précisent toutefois que ces réouvertures des commerces ne doivent pas occulter les difficultés auxquelles sont confrontées les restaurants, cafés et salles de sport. En effet, leur réouverture n’est prévue au plus tôt que fin janvier. “Ce secteur devra pouvoir bénéficier d’aides vitales de la part de l’État au risque de voir disparaître un élément majeur du lien social que nous défendons”, affirment les fédérations de commerçants avant de conclure : “Nos vœux ont été entendus et permettront une reprise de nos activités. Cette crise conjoncturelle a mis en lumière des iniquités profondes entre les formes de commerce dont les Français ont pu prendre la mesure autour de la forte et inédite médiatisation des dommages causés par les pure-player. Cette prise de conscience doit conduire à se pencher durablement sur cette question.”

*Commerçants et artisans des métropoles de France (CAMF), Commerçants de France confédération des indépendants (CDF), Conseil national des centres commerciaux (CNCC), Fédération française des associations de commerçants (FFAC) et Les vitrine de France, Fédération nationale des centres-villes.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème