Actualités Format WEB  (6)

Pose de fenêtres : un secteur qui casse la baraque

, par Nicolas Monier

Dans un contexte de crise sanitaire, le marché des fenêtres en France aura vécu, en 2020, une année assez chaotique. Mais il semblerait que la filière retrouve désormais des couleurs face aux attentes de nos concitoyens qui souhaitent rénover et améliorer leur habitat.

ans l’une de ses dernières enquêtes, TBC Innovations dresse le constat “d’un marché des fenêtres en baisse de 5 % en volume sur 2020 par rapport à 2019. Le nombre de fenêtres installées à cette période est passé sous la barre des 10 millions d’unités.” Les entreprises sondées par la société de conseil et d’études révèlent que le premier confinement de mars 2020 a fortement impacté leur activité pendant près de quatre semaines. “Ils témoignent qu’à partir des mois de juin-juillet, l’activité a repris pour être particulièrement soutenue sur le dernier trimestre de 2020.” Les professionnels semblent, en effet, constater un effet type montagnes russes. C’est le cas notamment de l’enseigne Lorenove : “dès le début de 2020, nous sommes rentrés dans un roller coaster, deux mois de progression soutenue, puis trois mois de descente brutale, suivie d’une reprise solide avant un mois d’août calme.  Puis une reprise vers des sommets d’activité jamais atteints qui se sont poursuivis sur tout le 1er semestre 2021”, explique Gérard Coron-Dall’o, directeur du réseau Lorenove et directeur marketing du groupe Lorillard.

À LIRE AUSSI : Le bricolage aura superformé en 2020

Recul de 5 % en volume sur 2020

Chez Solabaie, les dirigeants confirment également le fait, qu’au tout premier confinement, les chantiers se sont en effet arrêtés. Mais cette période aurait été nécessaire pour les consommateurs qui se sont se projetés dans l’amélioration de leur habitat. “De fait, depuis mai 2020 et jusqu’à aujourd’hui les demandes de rénovations de fenêtres, de fermetures et de portails sont en hausse. Avec un marché en hausse de 12 % sur 2019, Solabaie a enregistré, de son côté, une augmentation de 24 % sur son exercice 2019/2020”, précise Patrick Sage, directeur commercial de l’enseigne. Du côté de Technal, si l’on explique que le marché du bâtiment a été effectivement bouleversé et fortement touché en 2020, l’état d’esprit reste résolument confiant : “la reprise 2021 est assez fulgurante. Le secteur du bâtiment est boosté par les plans de relance et le financement européen. Néanmoins un ralentissement se fait ressentir avec la pénurie de matériau”, note Marion Villard. Et la responsable marketing de poursuivre : “côté résidentiel même constat de hausse. Avec la pandémie, les particuliers se sont recentrés sur leur chez soi. L’habitat est devenu à la fois lieu de résidence mais aussi bureau, salle de sport ou salle de classe.”

info fenetres

L’aluminium en force

Parmi les tendances, plusieurs constats s’imposent. Selon TBC Innovations, le PVC demeure toujours le premier matériau sur le marché des fenêtres en 2020. “L’aluminium consolide ses positions, et s’impose comme le second matériau du marché en volume”, révèle la société de conseil et d’études qui remarque également que la tendance est toujours aux profils colorés pour les fenêtres. “Si le blanc reste le choix le plus utilisé en PVC et même en aluminium, la part de marché des fenêtres toutes blanches recule au profit d’installations colorées”, note TBC Innovations. Chez Tryba qui se positionne sur le marché du PVC, de l’aluminium et du bois, on constate, en effet, que l’attrait des couleurs se développe avec en même temps une exigence de performance d’isolation thermique et phonique. Un constat sur les matériaux et les couleurs partagé par l’enseigne Technal : “l’aluminium reste le matériau le plus plébiscité aujourd’hui. La tendance aux couleurs sombres mais également les noirs pailletés et texturés s’est installée”, précise Marion Villard.

À LIRE AUSSI : Parcours client : quelles sont les nouvelles tendances post-Covid ? 

Le blanc mais pas que

Pour la responsable marketing de Technal, enseigne spécialisée dans la construction en aluminium, la technologie bas carbone est un véritable argument différenciant de ses menuiseries : “Nous travaillons à une éco-conception de nos produits pour une amélioration continue visant à promouvoir une économie circulaire en utilisant de plus en plus de matériaux recyclés.” Du côté de chez Lorenove, on remarque, qu’après une baisse sur 2020, le PVC repart à la hausse tandis que l’aluminium affiche la meilleure progression sur 2020 et mi-2021. “Fait nouveau, la couleur permet à la fenêtre de devenir un élément de décoration et participe à la valorisation de l’esthétique extérieure de l’habitation”, explique Gérard Coron-Dall’o. Si le bois reste une activité importante de l’activité de Solabaie, notamment en centre-ville dans des sites classées, le PVC représente 40 % de son activité. Par ailleurs, l’aluminium et la menuiserie hybride correspondent désormais à 40 % des ventes de l’enseigne. “Cette gamme s’affranchit de la lutte intermatériaux puisqu’elle utilise le mélange des trois en fonction des ambiances intérieures souhaitées. Notre gamme fait ainsi entrer la fenêtre dans le domaine de la décoration intérieure en laissant plus de liberté de choix au consommateur”, explique Patrick Sage.

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires