Actualités Studio Comme J'aime (Levallois-Perret) ©Comme J'aime

Studio Comme J'aime (Levallois-Perret) ©Comme J'aime

Studio Comme J’aime vise l’ouverture de 250 établissements d’ici 2024

, par Nicolas Monier

Après le rachat d’Efféa, l’enseigne fondée par Bernard Canetti souhaite recruter de nouveaux candidats à la franchise. L’année en cours devrait permettre à Studio Comme J’aime de renforcer son modèle.

Spécialiste des régimes minceurs, Comme J’aime, auparavant uniquement positionné sur le créneau du distanciel, a mis, en mars 2020, un pied dans le retail en rachetant l’enseigne Efféa. Ainsi, 36 établissements minceurs (dont 35 en franchise) sont passés sous pavillon Studio Comme J’aime. “L’année en cours devrait nous permettre de faire évoluer notre concept. Nous allons en profiter pour nous développer à 90 % en succursales. Nous souhaitons renforcer nos niveaux de rentabilité et nous assurer que le modèle est pérenne avant d’accélérer notre déploiement sur des ratios 50 % en franchises / 50 % en succursales”, explique Yann Jaslet, directeur général de Studio Comme J’aime. D’ici 2024, l’enseigne devrait compter quelque 250 établissements.

À LIRE AUSSI : La diététique : Un marché qui pèse

Le groupe cherche aujourd’hui deux types de profils de franchisés. Des personnes, en réorientation professionnelle ayant forcément une appétence pour le coaching et le rééquilibrage alimentaire. Un profil d’exploitant animé par des convictions fortes et de l’empathie.

“Nous recherchons également des entrepreneurs multi-sites. Mais attention, pas de simples investisseurs. Ils doivent être commerçants tout en sachant manager leurs équipes et aider leurs clients avec le plus de sincérité possible. Sinon, cela ne fonctionnera pas”, poursuit Yann Jaslet.

Il n’est pas forcément nécessaire d’être diététicien(e) pour rejoindre l’enseigne. En effet, cette dernière compte mettre en place une formation initiale de quatre semaines au sein de plusieurs centres pilotes. Deux de ces centres ont déjà été ouverts à Lyon et à Levallois. Les prochains verront le jour dans le Nord, à Toulouse et à Strasbourg.

50 000 euros d’apport personnel

Si Studio Comme J’aime est essentiellement implanté dans des petites villes de province, en grande partie dans le quart Sud-Est (notamment dans la région Rhône-Alpes), l’enseigne va désormais chercher à s’implanter sur la totalité du territoire national dans des zones de chalandise plus proches des 50 000 habitants. “Nous visons à 60 % des emplacements dans les retail park. En termes d’investissements, le candidat devra être en mesure d’avoir 50 000 euros d’apport personnel pour un investissement total d’environ 200 000 euros. Cela pour une surface globale de 120 , note Yann Jaslet. Et ce dernier d’ajouter : “Au niveau macro-économique, le marché du bien-être, de par le contexte actuel, est en pleine croissance. Le secteur est encore assez atomisé sans que de réels leaders ne tiennent le haut du panier. Les questions de poids et les problèmes d’obésité deviennent des thématiques de santé publique. Ce n’est pas le simple fait de mincir mais plutôt d’atteindre un poids bien être qui passe également par le raffermissement de la silhouette.”

 À LIRE AUSSI : Beauty Success met la main sur Beauty One Paris

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème