Se lancer en franchise interrogatoire-officieldelafranchise-profil

Devenir franchisé : ai-je le bon profil pour votre réseau ?

, par Eve Mennesson

Avant de sélectionner le réseau qu’il rejoindra, le franchisé doit s’assurer que son profil correspond aux attentes du franchiseur et surtout qu’il lui permettra de réussir avec cette enseigne.

Faut-il avoir une expérience du secteur ?

Cette question mérite d’être posée tant les réponses peuvent varier d’un réseau à un autre. Il existe des métiers pour lesquels l’expérience et le savoir-faire sont nécessaires comme les coiffeurs ou les fleuristes : les têtes de réseau tiennent généralement à ce qu’un véritable professionnel soit à la tête de la franchise et non pas uniquement un investisseur. Il n’est d’ailleurs pas rare pour ce genre d’enseigne que des indépendants deviennent franchisés. Pour d’autres réseaux, une appétence pour le secteur ou pour le métier suffit, même si elle doit être bien présente. Jean-Luc Cohen, co-fondateur de Framboise Consulting, souligne même qu’“un franchiseur préfère généralement quelqu’un qui recommence à zéro et qui sera plus à même d’appliquer les recettes du franchiseur”. Et d’ajouter :

“Un bon franchisé n’est pas celui qui sait mais celui qui écoute”

En effet, un franchisé qui connaîtrait trop bien le métier risque de remettre en cause le savoir-faire de la tête de réseau. Et donc de ne pas réussir au final.

À LIRE AUSSI : Devenir franchisé : quels secteurs sont les plus financés ? 

Faut-il connaître la zone géographique ?

Si le franchisé ne connaît pas le secteur, doit-il cependant être familier de la zone géographique dans laquelle il s’installe ? Pour Jean-Luc Cohen, cela est préférable :

“La situation actuelle incite beaucoup de personnes à changer à la fois de métier et de réseau. Mais il faut avoir en tête qu’il est difficile d’apprendre un nouveau métier tout en se construisant un nouveau réseau”, met-il en garde.

Pour lui, cette situation peut effrayer le franchiseur qui ne donnerait pas suite. D’autant plus qu’il n’est pas rare que le franchiseur s’appuie, lors d’ouvertures dans de nouvelles régions, sur le réseau du franchisé ou encore sa connaissance des zones commerçantes. À noter également que changer de métier sans changer de zone géographique facilite aussi la réussite du projet au niveau de la vie personnelle : la famille n’a pas à s’habituer à une nouvelle ville et est plus à même de soutenir le projet du franchisé, qui sera énormément pris par son travail la première année d’installation.

À LIRE AUSSI : Se lancer en franchise : 6 conseils pour convaincre votre banquier 

Quels sont les profils qui réussissent dans votre réseau ?

Pour savoir si son profil correspond aux attentes de l’enseigne, il peut-être judicieux de demander au franchiseur quels sont les profils qui réussissent le mieux au sein de son réseau. Cela permettra de savoir si son expérience, ses compétences et surtout ses traits de personnalité sont en accord avec la marque sélectionnée. Jean-Luc Cohen insiste sur le savoir-être du franchisé et notamment sa capacité à s’intégrer dans le réseau et à écouter les recommandations du franchiseur.

“En franchise, les échecs sont dus à deux raisons : la mauvaise application des recettes de l’enseigne et le fait de ne pas s’investir”, met-il en avant.

Avant de choisir un réseau, il faut donc s’enquérir des valeurs du réseau, de la manière de travailler des franchisés, pour s’assurer que cela correspond à sa personnalité et à ses attentes.

 

Avatar

Eve Mennesson


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires