Se lancer en franchise Format WEB  (15)

Droits d’entrée : que comprennent-ils ?

, par Eve Mennesson

Les droits d’entrée font partie des principaux éléments de comparaison utilisés par les candidats à la franchise pour choisir leur réseau. Attention cependant à bien questionner le franchiseur sur ce qui est compris ou non dans les droits d’entrée et sur la valeur de chaque poste.

Qu’est-ce qui est inclus dans les montants des droits d’entrée ?

D’un réseau à l’autre, les droits d’entrée peuvent énormément varier. Afin de pouvoir réellement les comparer, il s’agit de savoir ce qu’ils comprennent exactement. “Les droits d’entrée sont également appelés redevance initiale forfaitaire : on achète non seulement l’accès à la marque mais aussi la formation initiale et l’assistance au démarrage, qui sont généralement intégrées pour aider le franchisé à démarrer”, observe Jean-Luc Cohen, co-fondateur de Framboise Consulting.

Mais il arrive parfois que les droits d’entrée n’incluent pas ces derniers éléments : une technique qu’utilisent certaines enseignes pour attirer les candidats à la franchise en affichant des droits d’entrée peu élevés.

Donc attention à bien comparer ce qui est comparable et à questionner le franchiseur sur ce qui est compris ou non dans les droits d’entrée – et combien coûte la formation initiale si elle n’y figure pas, par exemple. “L’une des plus grosses erreurs est d’uniquement raisonner en termes d’impact de la marque. Or, des droits d’entrée élevés qui ne comprennent pas de formation initiale ne sont pas intéressants, même si le réseau est très connu”, ajoute Jean-Luc Cohen.

À LIRE AUSSI : Contrat de franchise : quid du droit de rétractation ?

Ai-je bien accès à l’exclusivité de la marque ?

En versant des droits d’entrée, on a théoriquement accès à l’exclusivité de la marque sur un secteur géographique donné, pour ne pas avoir la mauvaise surprise de voir un autre franchisé s’installer sur sa zone de chalandise. Il s’agit donc de s’assurer auprès de la tête de réseau que les droits d’entrée offrent bien cette exclusivité géographique de la marque mais aussi que le secteur est de taille suffisante. Jean-Luc Cohen propose aussi de s’assurer que cette redevance initiale donne accès au site Internet du réseau avec une page dédiée à son entreprise.

À LIRE AUSSI : Que devient mon contrat en cas de rachat d’enseigne ?

Comment la somme est-elle ventilée sur les différents postes ?

Au-delà de savoir ce que comprennent les droits d’entrée, il est intéressant de savoir combien coûte chaque poste : formation pour X semaines, aide administrative et juridique, communication, assistance au démarrage, etc. “Ces indications permettent de comprendre, par soustraction, combien vaut la licence de marque et d’estimer ensuite si ce montant est cohérent”, indique Jean- Luc Cohen, invitant les candidats à la franchise à se demander combien leur coûterait un démarrage seul. En effet, quand on rejoint un réseau de franchise et qu’on verse à un franchiseur des droits d’entrée c’est avant tout pour bénéficier de l’expérience de la tête de réseaux, de sa notoriété, de son site Internet, etc.

“Ce que vient chercher un futur franchisé auprès d’une enseigne, c’est tout ce qu’a fait le franchiseur pour monter son réseau. Il doit se demander, de la manière la plus honnête et objective possible, si la somme payée vaut ce que peut apporter la tête de réseau. Quand il y a un doute c’est que le compte n’y est pas”, met en garde Jean- Luc Cohen.

Attention donc à ne pas surestimer la valeur d’un réseau bien installé qui affiche des droits d’entrée exorbitants. Mais aussi à rejoindre en toute connaissance de cause un réseau très jeune aux droits d’entrée alléchants mais qui a peu d’expérience à offrir.

Avatar

Eve Mennesson


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires