Points de vue d'experts handshake

Cession : comment préparer la transmission de votre franchise

, par La Rédaction

Parce que la cession d’une entreprise fait partie de la vie de tout entrepreneur, il est important d’anticiper cette étape au plus tôt en prenant les dispositions nécessaires pour optimiser vos futures démarches. Par Virginie Sablé, responsable Développement Filière Franchise & Réseaux chez KPMG.

 
Bien préparer la transmission de votre entreprise, c’est veiller à ce qu’elle conserve son attractivité pour, d’une part, trouver des repreneurs intéressés, et d’autre part, la céder au bon prix.

 

Garder à l’esprit la valeur de votre entreprise

Pour parler de transmission d’entreprise, un parallèle peut être fait avec la revente d’une voiture ou d’une maison. Concernant ces biens, vous savez que le modèle, la localisation ou certaines caractéristiques techniques vont avoir un impact sur le prix de revente. Mais l’investissement et l’entretien réguliers sont également déterminants. Cela s’applique aussi à votre franchise car, si vous n’investissez pas régulièrement, sa valeur se dégradera. Sur ce point, la franchise vous permet notamment de bénéficier de l’actualisation du concept et du savoir-faire transmis par le franchiseur pour vous orienter vers certains investissements.

Il faut également garder à l’esprit que la transmission d’entreprise ne signifie pas forcément céder les parts d’une société. Divers schémas sont possibles parmi lesquels on retrouve notamment le fait de vendre le fonds de commerce ou d’autres actifs de l’entreprise. Au-delà de la société elle-même, c’est surtout ce qui la compose qu’il vous faut valoriser. Paradoxalement, si vous souhaitez que l’entreprise conserve sa valeur à votre départ, vous ne devez pas vous rendre “irremplaçable”.

 

La transmission sous toutes les facettes

Le sujet de la transmission est complexe car il faut le percevoir sous plusieurs angles. En effet, la transmission va concerner différents acteurs avec des situations qui diffèrent à chaque étape. Il est donc essentiel de consulter votre expert-comptable pour anticiper ce projet et prendre les bonnes dispositions au moment opportun.

En tant que franchisé souhaitant céder votre entreprise, la transmission va impacter votre situation personnelle. Il est important de faire les bons choix (montage spécifique, prévoyance…) en amont, que ce soit dans le cadre d’une cession à un tiers ou à un membre de votre famille, en réalisant un audit patrimonial avec votre expert-comptable pour anticiper et mieux aborder la situation.

Un échange avec votre franchiseur est également capital. La plupart des contrats de franchise prévoient une clause de préférence ou de préemption qui vous y oblige contractuellement. Mais, au-delà de cette clause, c’est dans son intérêt que la transmission s’effectue en bon terme et, à ce titre, il peut vous accompagner dans la recherche d’un candidat à la reprise.

Il convient aussi d’être attentif à la méthode d’évaluation faite au moment de la transmission. Le prix de la vente est toujours en définitive le fruit d’une négociation mais il ne doit pas être incohérent. Un prix de vente trop bas (comme 1 euro symbolique par exemple) peut amener l’administration fiscale à s’interroger sur la valeur de l’entreprise. Inversement, un prix de vente trop élevé pourrait compliquer la reprise et mettre en difficulté la pérennité de l’entreprise.

Pour conclure, il est essentiel de vous faire conseiller au plus tôt pour anticiper et bien préparer la future transmission de votre franchise.

 
 

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires