Points de vue d'experts equipe

Intelligence collective : Comment contribue-t-elle à la performance des réseaux ?

, par La Rédaction

Un réseau de franchise est un collectif où des individualités font le choix d’avancer ensemble, dans une même direction, pour défendre un projet commun. Par Sylvain Bartolomeu, Dirigeant Associé du cabinet Franchise Management

L’histoire de la franchise nous rappelle régulièrement à quel point l’intelligence collective (la qualité des interactions entre les membres, les synergies, la co-construction…) contribue à la performance d’une enseigne et à son avantage concurrentiel. La crise que nous vivons actuellement nous confirme l’importance cruciale de ce levier dans un contexte où l’intensité concurrentielle et l’incertitude sont de mise, et où l’innovation n’est plus un choix mais une nécessité.

Pour être performant dans un tel contexte, un réseau doit être agile. L’intelligence collective favorise l’agilité, l’adaptabilité. En sport de haut niveau, l’intelligence collective se matérialise par le dépassement de fonction. Dépasser sa fonction, c’est savoir aller au-delà de ses obligations, du rôle qui nous a été donné pour aider son coéquipier, son équipe, son maillot. Le dépassement de fonction est une caractéristique des grandes équipes. Elle rend les membres d’un collectif plus performants qu’ils ne le seraient individuellement ; elle suppose que les membres de ce collectif aient suffisamment confiance pour mettre leur énergie au service du groupe.

Sentiment d’appartenance

De nombreux réseaux de franchise ont montré, durant cette crise, combien le dépassement de fonction du franchiseur, ou des franchisés, était important pour donner plus d’agilité au réseau : Comités de gestion de crise mêlant franchiseur et franchisés, mécanismes de soutien du franchiseur allant au-delà des obligations contractuelles, réactivité des franchisés dans l’application des décisions, initiatives de franchisés pour soutenir ceux qui se trouvent le plus en difficulté…

À l’inverse, au sein d’autres réseaux, franchiseurs et franchisés ont pu se recentrer sur leur intérêt individuel. Par défaut de dialogue, par défiance, par manque d’esprit d’équipe. Au sortir de la crise, ces réseaux s’interrogeront sur l’intérêt de vivre durablement ensemble. Au moment de choisir leur réseau, les candidats à la franchise devront évaluer le sentiment d’appartenance, la confiance mutuelle, la force du lien qui unit franchiseur et franchisés. Car les enseignes qui placent l’intelligence collective au cœur de leur ADN sont celles qui resteront durablement performantes, en période de croissance comme dans l’adversité.

 

 

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires