Nouveauté [Vidéo] Vis ma Vie de franchisé chez dietplus
Experts

Notre président n’aime pas l’immobilier : une preuve à 5 euros

Enseigne dans cet article

ERA IMMOBILIER

Voir plus

L’annonce, le 22 juillet, d’une future baisse de 5 euros des APL pour la fin de l’année avait suscité la colère des bénéficiaires. Mardi 5 septembre, Emmanuel Macron a invité les propriétaires à baisser le prix de leurs loyers de 5 euros, pour compenser cette perte. Réaction d’Éric Allouche, directeur exécutif du réseau Era Immobilier.

“On se doutait que notre président n’aimait pas l’immobilier… Après avoir laissé l’immobilier dans le futur IFI et évoqué une possible fin du dispositif Pinel, en voici une nouvelle preuve. Demander aux propriétaires de baisser leur loyer de 5euros, c’est faire peser sur eux une nouvelle taxe et laisser entendre qu’ils abuseraient en matière de loyer.
C’est mal connaître le secteur. Cette dernière annonce continue de stigmatiser les propriétaires et risque de freiner de nouveau les appétences des Français pour la pierre.

 

Conséquences

Si les investisseurs se détournent de la location traditionnelle et optent pour d’autres modes de location, tels que Airbnb, ils pourront également être tentés d’investir dans des villes étrangères qui offrent de meilleures rentabilités et une meilleure sécurité. Ils pourront aussi se tourner vers d’autres investissements non immobiliers, aggravant ainsi la crise du logement en France.

N’oublions pas que le logement est créateur d’emplois et génère un quart de la croissance du pays. On ne peut que déplorer que le gouvernement, tout comme ses prédécesseurs, préfère ne pas prendre les mesures incitant à l’investissement immobilier pour combler l’insuffisance de logements locatifs en zones tendues.”

  • Type Immobilier
  • Apport 50000
  • Implantations 500

Ajouter un commentaire

Votre adresse IP ne sera pas collectée Vous pouvez renseigner votre prénom ou votre pseudo si vous êtes un humain. (Votre commentaire sera soumis à une modération)