Actualités sobio

Carrefour articule son maillage territorial bio autour des enseignes Bio C’Bon et So.bio

, par Nicolas Monier

Le groupe de grande distribution va s’appuyer sur ses deux enseignes bio pour densifier son réseau à la fois en centre-ville et en zone péri-urbaine.

Carrefour cherche aujourd’hui à articuler son offre bio autour des deux enseignes acquises par le groupe de la grande distribution respectivement, So.bio en juillet 2018 et Bio C’Bon en novembre dernier. Dans un premier temps, nous cherchons à accélérer le recrutement de candidats pour l’enseigne So.bio qui chapeaute également la marque Bio c’Bon. “Nous sommes passés de 8 magasins rachetés pour cette enseigne à 51 magasins aujourd’hui. Nous sommes clairement dans une dynamique push up. Pour ce qui concerne Bio C’Bon, il nous a fallu épurer les comptes de l’enseigne avant d’envisager quoique ce soit. Mais le recrutement en franchise carrefour devrait démarrer en 2022. N’oubliez pas que Bio C’Bon ne se développait jusque-là qu’en magasins intégrés”, explique Benoit Soury, directeur marché bio chez Carrefour. Et ce dernier de rappeler que les deux marques continueront à exister par elles-mêmes.

“Ce sont deux types d’emplacements différents. Les points de vente So.bio ont vocation à se développer en périphérie urbaine (zone commerciale et zone de trafic) alors que Bio c’Bon, comme vous le savez, se destine au centre-ville”, explique Benoit Soury.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise So.bio

On l’aura compris, le groupe Carrefour qui cherche à s’ancrer durablement sur le secteur bio, accélère sur le déploiement des magasins So.bio. En effet, l’enseigne  aura ouvert 28 points de vente en 2020 et prévoit 30 ouvertures d’ici cette fin d’année. “Après une année exceptionnelle en 2020, nous revenons à des niveaux plus stables sur ce premier semestre. Nous tournons autour d’une croissance négative de – 2 % et de + 2 %. Le segment bio devrait permettre au groupe Carrefour de réaliser un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros pour une part de marché de 23 %”, explique Benoit Soury. Pour ce qui est du profil des candidats recherchés, So.bio recherche des personnes issues de la grande distribution et ayant forcément une appétence pour le bio, la naturalité et la proximité.

“Les investissements nécessaires oscillent entre 700 000 euros et 1 million d’euros mais les zones de chalandise peuvent descendre entre 15 000 et 20 000 habitants”, poursuit Benoit Soury.

À LIRE AUSSI : Les Comptoirs de la Bio veulent ouvrir 50 magasins d’ici fin 2021

Pour accélérer son maillage territorial, Carrefour fonctionne également par acquisition pour faire basculer sous enseignes des magasins jusque-là indépendants.

Article réalisé en collaboration avec Camille Boulate.

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :

SO.BIO

Réseau de magasins spécialisés bio. Nos facteurs clefs de succès? Une offre de prix agile, Une qualité de services et d’accueil travaillée, des partenariats locaux choisis, des clients fidélisés!

  • Apport :
    200 K€
  • Implantation :
    70

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème