Analyses Happy,Couple,Buying,New,Home,With,Realtor,Wearing,Face,Masks

Envolée des prix de l’immobilier sur le 3e trimestre

, par Nicolas Monier

Les derniers chiffres de Century 21 laissent apparaître une forte hausse des prix en parallèle d’une importante contraction du nombre des ventes en France. Paris semble sortir de la frénésie qui semblait s’être emparée du marché depuis plusieurs années.

Gros coup de frein sur l’activité immobilière sur le troisième trimestre 2021. C’est du moins ce que révèlent les derniers chiffres de l’enseigne Century 21 : “- 18,8 % de transactions sur le segment des maisons par rapport au 3e trimestre 2020, et – 10,6 % sur le segment des appartements”, précise Century 21. Pourtant, jamais les prix n’ont jamais été aussi élevés dans l’Hexagone : 2 356 euros le m² pour les maisons (+ 11 % sur douze mois) et 3 895 euros le m² en moyenne pour un appartement (+ 7,3 %).

En dépit des taux d’intérêts historiquement très bas, rien ne permet d’invalider cette forte hausse. Désormais, le montant moyen d’une transaction atteindre des niveaux inégalés : 268 639 euros pour une maison et 229 533 euros pour un appartement.

“Cette envolée des prix est le résultat d’une forte pression de la demande”, explique l’enseigne qui ajoute que le logement se pense désormais comme un refuge et un cocon face aux évènements extérieurs.  Cette manière de repenser son logement a fait naître de nombreux projets immobiliers que l’offre sur le marché ne peut absorber entièrement”, note le groupe dirigé par Laurent Vimont avant de révéler que les délais de vente se raccourcissent au niveau national : -10 jours pour une maison contre -2 jours pour un appartement.

À LIRE AUSSI : L’Immobilier sans vis-à-vis souhaite ouvrir 30 agences d’ici 2024

À Paris, il semblerait que le marché revienne à la raison. Les volumes de vente s’affichent en retrait de – 3,2 % seulement. Au troisième trimestre, le prix moyen au m² se stabilise à – 0,1 % pour atteindre 10 522 euros le m².

Le marché parisien est passé de la frénésie à la raison : les Parisiens prennent le temps de la réflexion avant d’acheter et les délais de vente se sont allongés de 18 jours pour atteindre 75 jours en moyenne”, explique Century 21.

En Île-de-France, la tendance se calque sur le rythme national. Les prix moyens au m² augmentent de manière significative :  + 5,3 % pour les maisons et + 7,6 % pour les appartements. Ce qui en toute logique contracte le marché qui affiche une baisse importante des volumes de vente : – 22,1 % pour les maisons et – 21,6 % pour les appartements.

À LIRE AUSSI : Le jeune réseau CityLife Immobilier vise les 100 unités d’ici 2024

En région, l’évolution se fait de manière très hétérogène : la Bretagne enregistre des hausses spectaculaires des tarifs (+ 24 %) comme, par exemple, la région PACA (+ 31,2 % sur les maisons) alors que les prix baissent dans les Pays de la Loire (- 1,7 % sur les appartements). “Face à une démographie toujours croissante et à une demande des ménages très forte, la solution pour endiguer ces tensions sur les prix ne peut venir que de la construction de logements neufs”, précise l’enseigne avant de conclure : “Même si l’année 2021 restera parmi les plus dynamiques, il est probable que, dans ce contexte, le ralentissement de l’activité perdure sur le 4e trimestre.”

 

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème