Analyses Marseille-officiel-de-la-franchise

La cité phocéenne, encore timide sur la franchise

, par Eve Mennesson

Marseille ne se résume pas aux actualités sulfureuses la concernant. C’est avant tout une grande métropole économique qui présente de nombreux avantages pour les franchisés qui souhaiteraient s’y installer. Au premier rang desquels un nombre élevé de consommateurs potentiels et des zones commerciales dynamiques.

Le Sud-Est de la France n’est pas à proprement parlé une terre de franchises : la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est la 7e région en termes d’ouvertures de commerces sous franchise et le département des Bouches-du-Rhône se positionne à la 69e place, selon les chiffres de Territoires & Marketing. Toutefois, Marseille reste une destination qui peut intéresser les franchisés. “La métropole héberge une population de 1,9 million d’habitants et elle possède de nombreux pôles urbains au-delà de Marseille : Aix-en-Provence, Salon-de-Provence, Aubagne, Martigues…”, rapporte Corinne Pellegrini, élue à la Chambre de commerce métropolitaine Aix-Marseille-Provence (CCIAMP), en charge du mandat de franchise. Elle fait également état, pour le centre-ville de Marseille, d’une zone de chalandise de près d’un million d’habitants (hors alimentaire) et d’un potentiel de consommation de 4,8 millions d’euros. “Nous accueillons aussi 8 millions de touristes chaque année”, complète-t-elle. Des chiffres vertigineux qui témoignent du potentiel de la cité phocéenne pour les franchisés qui souhaiteraient s’y installer.

“Il n’y a que 12% de commerces sous enseigne dans les Bouches-du-Rhône contre 17% au niveau national, mais cela n’empêche pas les enseignes présentes de très bien fonctionner. Il y a beaucoup de zones très dynamiques à Marseille”, souligne Nicolas Louis-Amédée, directeur du développement de Territoires & Marketing.

À LIRE AUSSI : Ouvrir une franchise au sein du Grand Paris, la banlieue n’a pas dit son dernier mot

4 500 commerces de centre-ville

Mais où s’installer en tant que franchisé ? Le centre-ville s’avère un choix intéressant d’autant plus que la municipalité est en train d’y mener un ambitieux programme de rénovations, avec un ravalement des façades, une réhabilitation des immeubles emblématiques et une piétonnisation des secteurs commerciaux de l’hypercentre, de la Canebière et du quartier autour de l’opéra. “Les transports en commun sont améliorés ainsi que l’accès en vélo à l’hypercentre”, ajoute Corinne Pellegrini. Bien sûr, les travaux peuvent représenter des nuisances pour les commerçants, le temps de leur déroulement, mais ces transformations représenteront un véritable plus une fois les chantiers terminés. Sans oublier qu’un emplacement en centre-ville représente toujours une opportunité business. “Dans le centre-ville de Marseille, il y a plus de 4 500 commerces représentant un chiffre d’affaires de 800 millions d’euros. C’est la zone commerciale numéro un”, précise Nicolas Louis-Amédée qui ajoute que deux centres commerciaux sont présents dans le centre même de Marseille : Bourse et Les Terrasses du port.

“Les Terrasses du port ont le vent en poupe, car elles se situent dans le quartier Euroméditerranée, en plein réaménagement”, complète l’expert.

Ce quartier d’affaires accueille de nombreux salariés, mais aussi le Mucem (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) qui séduit chaque année de nombreux visiteurs…

Ouvrir une franchise à Marseille vous intéresse ? Retrouvez l’intégralité de cet article dans notre fiche thématique sur l’ouverture d’une franchise dans cette région porteuse, disponible sur notre boutique !

Avatar

Eve Mennesson


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires