Analyses Format WEB  (14)

84 % des Français comptent fréquenter les restaurants dès la réouverture

, par Camille Boulate

Alors que les cafés, bars et restaurants sont toujours fermés et attendent la confirmation de la date du 2 juin pour leur reprise d’activité, une étude réalisée par OpinionWay pour Serig Informatique montre l’impatience des Français de retourner dans ces établissements.

Les restaurateurs devraient être fixés ce jeudi 28 mai sur la date de réouverture de leurs établissements. En attendant, certains ont repris une activité partielle en vente à emporter et en livraison. Dans ce contexte dégradé et à l’avenir incertain, des indicateurs sont pour autant positifs. Comme en témoignent les chiffres de l’étude réalisée par OpinionWay pour Serig Informatique. Dans une enquête réalisée mi-mai auprès de 1 000 personnes, l’éditeur de logiciels destinés aux grossistes en boissons révèle que les Français sont très majoritairement impatients de retourner dans les bars, cafés et restaurants. Ainsi, 84 % des répondants affirment vouloir fréquenter à nouveau ces établissements dès la réouverture. “13 % des sondés comptent même rattraper le temps perdu en fréquentant ces lieux de vie plus souvent qu’avant”, insiste l’enquête. Une bonne nouvelle pour les restaurateurs qui devront adapter leurs points de vente et sûrement réduire le nombre de couverts par service.

À LIRE AUSSI : Philippe Etchebest : “Notre réouverture dépend de la discipline des gens à appliquer les règles sanitaires”

Entre prudence et nostalgie

Toutefois, près d’un tiers des Français (28 %) avouent vouloir limiter leurs déplacements et comptent se rendre moins souvent dans les cafés, les bars et les restaurants. À noter que pour près 6 répondants sur 10, la démarche de fréquenter davantage ces établissements cet été s’inscrit dans la volonté de soutenir économiquement les chefs d’entreprise. “Plus d’un Français sur trois a, par ailleurs, participé à une collecte de soutien pour un café, un bar ou restaurant ou pourrait le faire dans les semaines à venir”, explique l’étude. Par ailleurs, 75 % des Français avouent être nostalgiques des restaurants et 47 % des bars et des cafés. Si l’étude démontre que le budget moyen mensuel des Français pour les cafés et les bars pourrait augmenter de 10 %, les dépenses mensuelles liées aux consommations en restaurant pourraient quant à elle baisser de 15 %, passant de 74 à 63 euros.

À LIRE AUSSI : Retrouvez les tendances et les opportunités du marché des grills et des brasseries sur notre fiche pratique et thématique, disponible sur notre boutique.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème