Se lancer en franchise Format WEB  (6)

Formation continue : le franchiseur doit-il absolument me former ?

, par Camille Boulate

En intégrant une enseigne, le franchiseur doit vous proposer une formation initiale afin de vous transmettre le savoir-faire et les clés de réussite de son concept. Mais qu’en est-il de la formation continue, tout au long de votre contrat ? Explications.

Se lancer en franchise ne nécessite pas forcément d’être issu du secteur que vous visez. Car le franchiseur que vous rejoindrez doit obligatoirement vous proposer une formation initiale, afin de vous transmettre le savoir-faire et de bien comprendre tous les tenants et les aboutissants du concept.

La formation initiale est prévue contractuellement. Elle est souvent divisée entre une partie théorique et pratique qui permet d’expliquer le concept mais aussi de bien comprendre la réalité du terrain auprès de franchisés ou de magasins pilotes”, détaille Alexandra Guidicelli, avocat au sein du cabinet Linkea.

À LIRE AUSSI : Redevances : mon contra peut-il évoluer en cours de route ?

Analyser le contrat

Avant de signer votre contrat, il est donc conseillé de bien analyser comment est articulée cette formation initiale et combien de temps elle dure. “Cela dépendra des réseaux et de comment a été conçu le cursus de formation”, affirme l’avocat. En revanche, en matière de formation continue, les choses sont moins limpides. D’abord parce que la notion de formation peut recouvrir différentes réalités et dépendra du secteur d’activité du franchisé. Ainsi, la formation pourra prendre la forme de webinar, de conférences ou bien encore de stages pratiques.

“Dans certains domaines, la formation sera très importante pour prendre en compte la réalité du secteur. Dans la restauration, par exemple, si le franchiseur décide de faire évoluer son concept en mettant en place une dark kitchen, il devra former ses franchisés à cette nouvelle tendance”, insiste Alexandra Guidicelli.

À LIRE AUSSI : Contrat de franchise : quid du droit de rétractation ?

Devoir d’assistance

Mais dans les faits, rien n’oblige les franchiseurs à former leurs franchisés tout au long de l’exécution de leur contrat.

“Le devoir d’assistance, en revanche, est une obligation de la tête de réseau. La formation peut être une des déclinaisons de ce devoir”, insiste Alexandra Guidicelli.

Il peut être précisé dans le contrat quelle forme peut prendre cette assistance et notamment via de la formation. N’hésitez donc pas à bien décortiquer vos documents juridiques avant de signer et posez toutes les questions nécessaires à votre future tête de réseau. Aussi, certains secteurs dits réglementés, comme l’immobilier, nécessitent des formations obligatoires annuelles pour continuer à exercer son activité. Dans ce cadre-là, regardez bien ce qui est prévu par votre franchiseur. S’il sera difficile de vous retourner contre votre tête de réseau si aucune formation n’est mise en place, vous pourrez en revanche pointer le manque d’assistance de celle-ci. “Mais pour que ça aboutisse, il faudra démontrer un véritable manquement du franchiseur à ses obligations contractuelles”, affirme Alexandra Guidicelli.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires