Actualités e-commerce

Avec le coronavirus, les enseignes innovent et testent le click-and-drive

, par Camille Boulate

Alors que la crise du coronavirus continue d’impacter grandement les commerces et les restaurateurs, certains acteurs tentent d’innover pour relancer l’activité. Parmi eux, Kiabi et Intersport testent le click-and-drive dans plusieurs de leurs magasins.

Petit à petit, les enseignes redémarrent leur activité, même partiellement. Début avril, l’enseigne Nicolas rouvrait ses points de vente après deux semaines de fermeture et avoir déployé des mesures de sécurité sanitaires strictes. Il y a quelques jours, c’était au tour de Mcdonald’s de reprendre une activité via la vente à emporter dans une quinzaine de restaurants, créant de longues files d’attente aux abords des points de vente. D’autres réseaux tentent d’innover afin de s’adapter à la crise sanitaire tout en répondant à la demande des consommateurs. C’est le cas de Kiabi et Intersport. Les deux enseignes ont annoncé rouvrir, il y a quelques jours, leurs sites e-commerce. Et en ce début de semaine, elles ont décidé de déployer un nouveau service : le click-and-drive.

À LIRE AUSSI : Comment les enseignes gèrent-elles la crise sanitaire ?

Retrait ce contact

Ce nouveau service permet aux consommateurs de commander leurs produits sur Internet et de le récupérer dans un délai plus court que la livraison à domicile. Une fois la commande validée, le consommateur recevra un e-mail de confirmation précisant que celle-ci est disponible. Une fois arrivé sur place, le client prévient son magasin et un employé viendra déposer sa commande directement dans son coffre, limitant ainsi les interactions. Une façon de faire qui a été déployée dans les drive alimentaires depuis le début de la crise. “Avant de prendre cette décision, l’enseigne a agi avec rigueur et détermination pour mettre en place les équipements et les mesures barrières les plus strictes, insiste Intersport dans son communiqué. Des mesures indispensables à la protection des consommateurs et celles des équipes mobilisées pour préparer les commandes.” À date, 192 magasins Intersport proposent d’ores et déjà ce service et la direction assure que plus de 300 points de vente auront déployé le drive d’ici le 11 mai, date actée par le gouvernement comme le début du déconfinement.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : les chocolatiers tentent de limiter la casse pour la période de Pâques

Accompagner la reprise

Du côté de Kiabi, trois magasins de la métropole lilloise proposent également cette possibilité et plusieurs autres devraient l’adopter dans les semaines à venir afin d’accompagner la réouverture progressive des magasins. “Pour accompagner cette reprise d’activité, nous avons réfléchi à une solution sûre, rapide et agile pour permettre à nos clients de récupérer leur commande plus vite et sans contact, explique Florian Dinel, directeur général de Kiabi France. […] Sur la première journée de mise en place, nous avons enregistré plus de 200 commandes. Cette nouvelle manière de faire du commerce est une première étape vers une reprise progressive de notre activité.”

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème