Actualités balladins

Balladins élargit son offre et se déploie sous 5 identités

, par Camille Boulate

L’enseigne Balladins se réinvente et décline ainsi son offre sous différentes identités. Un virage stratégique opéré pour gagner en attractivité et conquérir de nouveaux clients.

Reprise par David Morel et Fabrice Beyer en juin 2018, l’enseigne Balladins poursuit sa mue. Ainsi, le réseau vient d’annoncer élargir son offre en déclinant son concept sous cinq identités différentes. L’objectif ? Gagner en attractivité et conquérir de nouvelles cibles de clients. “Les nouvelles nuances Balladins répondent à des envies et à des moments de vie différents, que l’on soit en déplacement professionnel ou privé, seul, entre collègues, en couple, en famille ou encore entre amis”, détaille l’enseigne.

 

Hôtels économiques et urbains

Balladins se déclinent désormais sous plusieurs labels. Le plus classique, “initial by balladins”, revendique une hôtellerie économique et confortable tandis que les établissements ”authentic by balladins” regroupent des hôteliers-restaurateurs accueillant dans un cadre charmant et proposant une cuisine locale du marché. Aussi, les hôtels “inspiration by balladins” mettent en avant des établissements traditionnels et modernes avec des unités situées bien souvent dans des lieux touristiques. Deux autres déclinaisons, plus urbaines, ont été également pensées. Situés à proximité des gares ou de centres d’affaires, les établissements “urban by balladins” ciblent davantage des professionnels en déplacement ou des familles en week-end, tandis que ceux labellisés “myhome by balladins” ciblent tous types de clients séduits par des établissements au design contemporain, à mi-chemin entre l’hôtel et l’appart-hôtel.

 

Dynamiser la marque

Cette nouvelle stratégie devrait permettre au réseau d’opérer une montée en gamme même si la volonté des dirigeants est de conserver les valeurs actuelles de la marque. La tête de réseau souhaite élargir le spectre de la clientèle et séduire des personnes qui ne se retrouvaient pas forcément dans l’offre actuelle. “Nous avions la volonté de dynamiser la marque, de lui redonner des couleurs. Nous voulons continuer à susciter l’envie de se rendre chez Balladins, ou d’y investir, tout en restant simple. Enfin, nous sommes convaincus qu’il faut capitaliser sur cette marque forte, la réinventer en restant fidèle à son ADN”, précise David Morel. Du côté des membres du réseau, l’enseigne précise que la majorité du parc actuel devrait rester “initial by balladins”. Fabrice Beyer explique toutefois que “la discussion est totalement ouverte avec ceux qui souhaiteraient faire évoluer leurs hôtels vers une nouvelle nuance, en investissant pour adapter leur produit. C’est un projet commun que nous menons avec nos hôteliers.”

 

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème