Actualités Bioburger-OFF-2018

Biocoop investit 1 million d’euros dans Bioburger

, par Camille Boulate

Les deux réseaux viennent d’annoncer un partenariat inédit reposant sur la prise de participation de Biocoop au capital de Bioburger. Ainsi, la coopérative investit 1 million d’euros dans l’enseigne de burgers.

Accentuer son développement. Voilà le principal objectif de l’enseigne Bioburger, créée en 2011 et lancée en franchise en 2017, en bouclant une levée de fonds d’un million d’euros auprès de Biocoop. Un rapprochement inédit pour les deux enseignes. “C’est la première fois que nous effectuons un investissement de ce type auprès d’un acteur de la restauration, souligne Orion Porta, directeur général de Bioocop. Ce qui nous a réuni ce sont nos valeurs et nos ambitions communes autour du bio.” De leurs côtés, Louis Frack et Anthony Darré, les fondateurs de Bioburger, affirment que cet accord est “un véritable accomplissement et une reconnaissance de la part du premier réseau de magasins bio en France”.

À lire aussi :

Burgers : le premium avant tout
 

Participation minoritaire

Cette participation minoritaire de Biocoop permettra notamment à Bioburger de structurer sa tête de réseau, de communiquer davantage auprès du grand public mais aussi de booster son développement. Autant d’aspects sur lesquels les deux fondateurs de l’enseigne de burgers 100 % bio entendent se nourrir de l’expérience de la coopérative. “Biocoop c’est plus qu’un partenaire : c’est un mentor, un parrain qui affiche 30 ans d’existence et une expérience certaine dans la gestion et le développement de réseau. Nous allons donc apprendre et gagner en efficacité à son contact”, détaille Louis Frack. En revanche, lors de la conférence de presse tenue par les deux enseignes ce jeudi 4 octobre, Biocoop a insisté sur le fait que sa volonté n’est pas de devenir majoritaire au capital de Bioburger. “Nous intervenons en soutien, nous ne rachetons en aucun cas Bioburger. Ce que nous voulons, c’est construire un réseau ensemble”, affirme Thomas Dromer, responsable de la cellule innovation Biocoop. “Nous restons totalement indépendants”, ajoutent Louis Frack et Anthony Darré.

 
Bioburger - OFF _ 2018

 

Vers plus de synergies

Grâce à ce rapprochement, les deux enseignes entendent mettre en place un certain nombre de synergies, qui ne sont à ce jour pas encore toutes déterminées. Mais Biocoop et Bioburger affichent leur volonté de développer leurs enseignes conjointement. “Nous pouvons tout à fait imaginer que sur une même cellule commerciale, de 500 à 600 mètres carrés, pourront cohabiter les deux marques ou bien que nous puissions nous appuyer sur un réseau de logistique propre à Biocoop pour mieux desservir nos magasins”, soulève Louis Frack. Pour Bioocoop, ce partenariat est un enjeu pour les filières et les producteurs avec lesquels ils travaillent. “À titre d’exemple, Bioburger écoule 50 tonnes de steaks hachés par an. Ce rapprochement est tout à fait cohérent pour nos producteurs partenaires de produits carnés, de volaille ou de légumes car il apportera des débouchés concrets”, insiste Thomas Dromer.

À lire aussi :

Nouvelle identité visuelle pour Biocoop 

 

30 restaurants d’ici 2022

Avec quatre restaurants au compteur, dont un en franchise, Bioburger entend accélérer son développement mais de façon mesurée. “Nous avons l’ambition d’ouvrir un restaurant en propre en 2019 et deux l’année suivante, détaille Louis Frack. Un deuxième franchisé vient de signer pour une ouverture à Nantes l’année prochaine. Nous avons par ailleurs l’objectif d’en accueillir trois nouveaux courant 2019.” À terme, l’enseigne souhaite atteindre le cap des 30 restaurants d’ici 2022, dont les deux tiers seront franchisés. “Nous ne souhaitons pas nous développer trop vite car notre vision est de créer un réseau pérenne sur les prochaines décennies”, affirment Louis Frack et Anthony Darré.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème