Actualités LeMaire

Bruno Le Maire confirme la hausse du fonds de solidarité pour l’hôtellerie et la restauration

, par Camille Boulate

À l’issue des discussions avec les représentants du secteur de la restauration, des cafés et de l’hôtellerie, Bruno Le Maire a pris la parole et a confirmé la hausse du plafond du fonds de solidarité à 10 000 euros.

Ces derniers jours, les nouvelles mesures prises par le gouvernement pour lutter contre l’épidémie de la Covid-19 ont fait grincer des dents. Depuis dimanche soir, les bars et les restaurants situés à Marseille ont dû fermer leurs portes pour une durée de 15 jours. Pour évoquer les mesures d’accompagnement, le Premier ministre Jean Castex et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et de la relance ont reçu les différents représentants de ce secteur déjà fortement impacté par la crise sanitaire. “Nous voulons continuer à accompagner”, a ainsi expliqué Bruno Le Maire.

À LIRE AUSSI : Fermeture des salles de sport : les acteurs du secteur dans l’incompréhension

Fonds de solidarité et chômage partiel

Ainsi, pour accompagner les restaurateurs et les hôteliers, le ministre de l’Économie et de la Relance a confirmé porter le montant du fonds de solidarité à 10 000 euros contre 1 500 euros auparavant. “Cette somme sera accessible dans le courant du mois d’octobre. Nous allons y travailler avec la direction générale des finances publiques de façon à ce que tous les hôtels, les cafés, les restaurants, qui ont perdu du chiffre d’affaires, puissent avoir jusqu’à 10 000 euros d’indemnisation au lieu des 1 500 qui avaient été initialement prévus”, a-t-il détaillé. Autre axe d’accompagnement : la prolongation du chômage partiel avec une indemnisation à 100 % jusqu’au 31 décembre. Enfin, le gouvernement a acté l’exonération de charges sociales pour tous les établissements qui ne réalisent pas de chiffre d’affaires. “Il s’agit de mesures exceptionnelles qui permettent de préserver les emplois, de préserver les salariés de ce secteur”, a indiqué Bruno Le Maire.

À LIRE AUSSI : Le gouvernement ferme les restaurants à Marseille et durcit les mesures en Île-de-France

De nouvelles discussions à venir

Bruno Le Maire a ainsi précisé qu’il s’agissait d’un soutien massif à ce secteur qui “fait partie de notre vie quotidienne”. Un peu plus tôt dans la matinée, Jean Castex avait publié un message sur Twitter assurant aux restaurateurs, cafetiers et hôteliers que le gouvernement ne les  “laissera pas tomber. Nous avons besoin de vous. Le pays a besoin de vous. Le gouvernement répondra concrètement, sans délai, à leurs inquiétudes et leurs besoins.” Enfin, Bruno Le Maire a insisté sur le fait que d’autres secteurs d’activité comme celui de l’événementiel ou du fitness sont également très inquiets. “Je les recevrai au ministère la semaine prochaine pour regarder quelles sont les mesures spécifiques qui doivent être prises. […] Je pense aux salles de sport, aux traiteurs qui emploient plus de 20 salariés…”, a-t-il déclaré.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème