Actualités camaieu

Camaïeu va se séparer de 135 magasins à l’international

, par Camille Boulate

L’enseigne de prêt-à-porter féminin souhaite se recentrer sur son activité France et prévoit de fermer plus d’une centaine de magasins à l’étranger. La direction de Camaïeu a présenté son nouveau plan stratégique lors d’un CSE le 20 février dernier.

Dans un contexte difficile pour le secteur du textile, Camaïeu prend un tournant stratégique. En effet, l’enseigne de prêt-à-porter féminin souhaite se séparer de 135 magasins implantés à l’international afin de se recentrer sur son activité en France. Si aucune communication officielle n’a été effectuée sur ce sujet, L’Officiel de la Franchise s’est vu confirmer l’information par une source proche du dossier. Après une procédure de sauvegarde lancée fin 2018, l’enseigne avait été rachetée par ses créanciers et un nouveau président, Joannes Soënen, a pris les manettes de la marque en août 2019.

À LIRE AUSSI : En procédure de sauvegarde, Orchestra va fermer 125 magasins

Plan de transformation

Pour redresser l’enseigne, la nouvelle direction a donc fait le choix de se séparer d’un grand nombre de ses boutiques implantées à l’étranger. Ainsi, le 20 février dernier, un plan stratégique a été présenté lors d’un CSE. “L’objectif consiste à redynamiser la marque et à inscrire sur le long terme la croissance rentable du groupe, nous confie une source proche de Camaïeu. Ce plan de transformation vise à capitaliser sur l’audience digitale et le trafic en magasin en France en intensifiant la satisfaction client autour d’un commerce omnicanal unifié.”

À LIRE AUSSI : Jules fusionne avec Brice et mise sur l’affiliation pour se développer

Cœur d’activité

Ainsi, l’enseigne recentre son réseau sur la France mais aussi sur le Bénélux et la Suisse. Le projet de fermeture de magasins devrait être finalisé d’ici la fin de l’année et concerne les pays où l’enseigne possède des magasins en propre. Au total, 135 magasins fermeront leurs portes, répartis entre la Pologne, l’Italie, la République-Tchèque, la Roumanie, la Hongrie et la Slovaquie. “Cette décision a été prise en étroite concertation avec les équipes retail et après consultation des instances représentatives du personnel”, nous précise-t-on.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème