Actualités El,Prat,De,Llobregat,,Spain,-,August,7,,2020:,A

Carrefour accélère le passage de 43 magasins en location-gérance

, par Nicolas Monier

Après 55 points de vente cédés en 2020, le groupe dirigé par Alexandre Bompard continue de se désengager de magasins en difficulté dont le redressement est impossible dans le cadre du modèle intégré.

Carrefour poursuit sa politique de cession de magasins jugés déficitaires. Après 64 magasins en 2020 et une première vague de 55 points de ventes en 2021, ce sont encore 43 nouvelles unités qui vont passer sous le mode de la location-gérance. Le groupe dirigé par Alexandre Bompard estime que certains hypermarchés concernés, particulièrement défaillants, ne peuvent être redressés via le modèle intégré. “Dans ce cadre-là, et encore plus que les années précédentes, nous avons fait le choix de passer en location-gérance de gros magasins très déficitaires en 2022 afin d’éviter, le cas échéant, des conséquences dommageables pour l’emploi c’est-à-dire : fermer des magasins. Carrefour s’est donc attaché à reconsidérer leur modèle d’exploitation”, précise l’enseigne.

Cette dernière estime que le modèle de la location-gérance reste la seule méthode permettant de redresser ces magasins. Cette stratégie, adoptée depuis 2018, ayant, selon le groupe, porté ses fruits. Parmi les atouts cités dans la réussite de la location-gérance : Un management de proximité, une plus grande stabilité managériale, une gestion plus agile du locataire-gérant sur l’exploitation du magasin, ou encore une plus grande souplesse dans le choix des approvisionnements en produits locaux qui renforcent l’attractivité du magasin.

À LIRE AUSSI : Carrefour articule son maillage territorial bio autour des enseignes Bio C’Bon et So.bio

Le groupe remarque également que le locataire-gérant signe en connaissance de cause avant de s’engager. Et Carrefour de rappeler les deux accords signés en 2018 dans le cadre de cette politique de cession. Parmi ceux-là, le fait que les contrats des collaborateurs en poste seront chacun repris par le locataire-gérant. 

“Chaque membre de l’équipe conservera ainsi son ancienneté, son salaire brut de base, sa qualification et son 13ème mois”, précise l’acteur de la grande distribution.

Et Carrefour d’ajouter : “Les salariés bénéficieront donc pendant 15 mois du maintien de leur rémunération brute annuelle perçue sur les douze derniers mois, du maintien de la remise sur achat de 10 % à valoir sur leur magasin, du maintien des tickets restaurant, du maintien d’un régime de mutuelle et prévoyance plus avantageux que celui prévu par les accords de branche et du maintien du respect du volontariat pour le travail dominical.” Par ailleurs, en 2021, un accord permet désormais aux salariés en fin de carrière et qui ne souhaiteraient pas s’engager avec le franchisé de quitter le groupe par retraite anticipée.

À LIRE AUSSI : Carrefour : “En 2021, nous avons près de 350 projets de franchise à proposer”

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème