Actualités livraison-domicile

Coronavirus et livraison à domicile : le gouvernement publie les précautions à prendre

, par Camille Boulate

Pour lutter contre la propagation du virus Covid-19, tous les restaurants et les commerces considérés comme non-essentiels ont été contraints de fermer leurs portes. Toutefois, ils sont autorisés à maintenir une activité de livraison. Un guide de bonnes pratiques a été mis en ligne par le ministère de l’Économie. Voici les principaux conseils à appliquer.

Malgré la fermeture des restaurants et des commerces considérés comme non-essentiels, actée par le gouvernement pour endiguer la propagation du coronavirus, les commerçants et les restaurateurs sont autorisés à effectuer la livraison à domicile. Toutefois, celle-ci doit se faire sans contact “afin d’assurer une protection maximale des personnes qui préparent les repas, des livreurs et des clients”, insiste le ministère de l’Économie. Ainsi, pour que la livraison se déroule dans des conditions sanitaires optimales, en tant que restaurateur, vous devez aménager une zone de récupération des repas. Elle doit être distincte de la cuisine, afin d’assurer la récupération du repas sans contact entre la ou les personnes chargées de la préparation et la personne chargée de la livraison.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : comment gérer l’impact d’une épidémie sur mon activité de franchisé

Ne pas se croiser

“Le livreur dépose son sac ouvert et le personnel du restaurant place le repas directement dans le sac. Lors de la livraison, le livreur prévient le client de son arrivée (en frappant ou en sonnant) et part immédiatement ou s’écarte d’une distance de minimum deux mètres de la porte avant que celle-ci soit ouverte par le client. L’objectif est de ne pas se croiser”, détaille le guide des bonnes pratiques publié par le ministère de l’Économie. Autres conseils : les sacs contenant les repas doivent être correctement fermés et le matériel de livraison doit être particulièrement nettoyé, notamment sur les zones en contact avec les mains. Le gouvernement rappelle également que l’ensemble des gestes barrière doivent être bien appliqués par l’ensemble des opérateurs, qu’ils soient restaurateurs ou livreurs mais aussi par les clients.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : les mesures que l’entreprise doit mettre en place

Un mois de fermeture

Si Emmanuel Macron doit reprendre la parole ce lundi soir pour annoncer de nouvelles mesures, la fermeture des restaurants a été actée, pour le moment, jusqu’au 15 avril. Cette décision impactera indéniablement l’activité des restaurateurs et des commerçants, comme nous l’a confié Bernard Boutboul, président du cabinet Gira. “La perte pourrait être estimée à 8 milliards d’euros. Si le gouvernement prolonge la fermeture d’un mois jusqu’au 15 mai, les restaurateurs vont faire face à des situations totalement exceptionnelles. Je crains qu’un bon nombre d’entre eux soient contraints de fermer leurs portes. Avec malheureusement, des suppressions d’emplois importantes”, nous a-t-il précisé.

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème