Actualités Format WEB  (45)

En 2020, la franchise affiche une baisse historique de 5,8 % de son chiffre d’affaires

, par Camille Boulate

La Fédération française de la franchise vient de publier les chiffres du secteur pour l’année 2020. Sans surprise, la franchise affiche un recul historique de 5,8 % dû à la fermeture des restaurants et des commerces non-essentiels. Malgré tout, ce modèle résiste mieux que les points de vente en succursale.

Après les premiers chiffres dévoilés par la Banque Populaire la semaine dernière, c’est au tour de la Fédération française de la franchise de publier une photographie du secteur de la franchise pour l’année 2020. Des chiffres qui sont évidemment à mettre en perspective avec le nombre de mois où les commerces dits non-essentiels ont dû fermer leurs portes. Sans surprise, cet arrêt d’activité a eu un fort impact sur le marché de la franchise, qui enregistre une baisse de chiffre d’affaires historique de 5,8 %. Malgré tout, le modèle de la franchise résiste mieux que les succursales, qui affichent quant à elles un recul de presque 10 %.

“Si les conséquences sociales et économiques d’une telle épidémie sont encore aujourd’hui préoccupantes, la franchise reste un modèle attractif avec un nombre de points de vente franchisés comme un chiffre d’affaires global assez stable. Plus que jamais, la franchise a su démontrer qu’elle présentait le triple avantage de l’accompagnement de l’autonomie, associé à la maîtrise des risques”, analyse Véronique Discours-Buhot, déléguée générale de la Fédération française de la franchise, dans un communiqué de presse.

À LIRE AUSSI : Fermetures administratives : 5 conseils pour rouvrir en toute sérénité

L’alimentaire et l’équipement de la maison performent

Dans le détail, en 2020, le marché de la franchise compte 1 927 réseaux et 78 032 franchisés, pour plus de 668 000 emplois. Parmi les secteurs qui ont performé, en matière de chiffre d’affaires annuel, l’alimentaire figure sans surprise sur la première marche du podium avec 25 milliards de CA réalisé en 2020. Suivent ensuite l’équipement de la maison (8,05 milliards d’euros) et les commerces divers (6,07 milliards d’euros). “Deux secteurs semblent performer malgré le contexte économique : l’alimentaire et l’équipement de la maison. Ils sont en effet devenus des valeurs refuges pour les Français ces derniers mois : le temps passé à la maison s’est considérablement allongé et le besoin de bien manger ou de mieux aménager son intérieur apparaît clairement dans les nouveaux indicateurs de la franchise”, explique la FFF.

À LIRE AUSSI : Se lancer en franchise : quel secteur choisir en 2021 ? 

Parmi les secteurs qui affichent la meilleure progression de chiffre d’affaires, les services aux entreprises (+25,2 %), les services à la personne (+ 12,2 %) et le marché de la formation (+7,7 %) figurent en tête.

“Des progressions qui s’expliquent notamment avec le contexte sanitaire et social inédit vécu par la population française : la croissance du télétravail, les contraintes du confinement, la nécessité de s’occuper des enfants ou de ses aînés, mais aussi des aides financières et du temps dégagé pour se former”, affirme la FFF.

En matière de nombre d’enseignes, malgré le contexte sanitaire et ses conséquences sur certains pans de l’économie, le secteur de l’équipement de la personne reste le premier marché en franchise avec 361 réseaux. Ce marché est suivi du secteur de l’alimentaire (209 enseignes) et de la restauration rapide (208 enseignes). Enfin, en nombre de point de vente, l’alimentaire fait la course en tête avec 15 455 points de vente. Sur la deuxième et la troisième marche du podium se trouvent les services auto (9 415 unités) et l’équipement de la personne (8 948 magasins). Suivent ensuite les commerces divers (7 729 points de vente) et la restauration rapide (6 658 points de vente). “Comme l’année dernière, ces 5 secteurs restent en tête du classement en nombre de points de vente en franchise, avec une mention particulière pour les services auto qui affichent une hausse de 305 points de vente”, insiste Véronique Discours-Buhot.

À LIRE AUSSI : Se lancer dans l’entretien de la maison : la franchise fait-elle bon ménage ? 

Camille Boulate

Camille Boulate


Sur le même thème