Actualités relance france 2

Jean Castex : “Ce plan confortera les fonds propres des entreprises”

, par Nicolas Monier

La présentation, ce jour, du plan de relance économique, baptisé “France Relance” a été l’occasion pour le gouvernement de détailler les principales mesures à destination des TPE/PME.

Si plusieurs éléments du plan de relance économique avaient été dévoilés dans la presse ces derniers jours, la présentation officielle était attendue aujourd’hui. L’occasion pour une partie du gouvernement, réunie en rang serré, d’afficher leur mobilisation face à la crise qui frappe de plein fouet l’économie hexagonale.

“La France a tenu mais elle est incontestablement affaiblie”, a souligné le Premier ministre.

40 milliards d’euros de la Communauté européenne

Le plan de relance économique de 100 milliards d’euros, soit un montant quatre fois plus élevé que celui de 2008, prévoit un retour au niveau de richesse d’avant la crise d’ici 2022. Il s’agit pour le gouvernement d’atténuer les effets de la récession. Aucune hausse de la fiscalité n’est prévue, ce qui aurait envoyé des signaux faibles à l’opinion. Le Premier Ministre a rappelé que ce plan, le plus massif d’Europe, sera financé à hauteur de 40 milliards d’euros par la Communauté européenne. L’impact du plan de financement vis-à-vis du ratio de la dette publique devrait être résorbé d’ici 2025. “Ce plan de financement est préférable à toute perte de points de PIB”, a expliqué Jean Castex qui semble avoir banni le mot austérité de son vocabulaire. Le gouvernement rappelle que l’exonération des cotisations sociales représente actuellement 3,9 milliards d’euros.

Renforcer les fonds propres

Jean Castex réaffirme que 25 milliards d’euros bénéficieront aux TPE/PME. Parmi les grandes annonces, la volonté du gouvernement de renforcer les fonds propres des entreprises. Trois milliards d’euros seront ainsi consacrés au financement des TPE/PME. De même, l’État abondera les fonds d’investissements mis en place par les Régions afin de renforcer le capital des PME dans les territoires. Pour le gouvernement, le souhait de toucher directement ou indirectement le maximum d’entreprises. Parmi les aides retenues, la mise à niveau numérique des entreprises via un financement de 385 millions d’euros. Le prêt garanti par l’État fait également l’objet de toutes les attentions gouvernementales. Ainsi, 600 000 entreprises ont pu bénéficier de ce prêt, ce qui représente quelque 120 milliards d’euros.

“Nous négocions actuellement avec la Fédération Bancaire le taux le plus attractif pour les entreprises de moins de dix salariés”, a précisé Bruno Le Maire.

Interrogé pour savoir comment les entreprises pourront bénéficier le plus rapidement possible de ces aides, le ministre de l’Économie a précisé qu’il s’entretiendrait régulièrement avec les différentes fédérations professionnelles. Ainsi qu’avec les préfets et collectivités régionales pour examiner les moyens de rendre ces aides efficientes. “Nous souhaitons mettre en place des indicateurs de suivi”, a précisé le Premier Ministre.  Outre une baisse des impôts de production de 10 milliards d’euros d’ici le 1er janvier 2021, ce plan prévoit également la relocalisation de la production industrielle dans les territoires. « France Relance » consacrera aussi 7,6 milliards d’euros à l’activité partielle de longue durée.

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème