Actualités Covid

Le gouvernement ferme les restaurants à Marseille et durcit les mesures en Île-de-France

, par Nicolas Monier

À l’issue d’un conseil de Défense qui s’est tenu mercredi 23 septembre, le gouvernement, par la voix de son ministre de la Santé, Olivier Véran, a décidé de fermer les restaurants à Marseille et Aix-en-Provence. Dans une dizaine de villes, les salles de sport ne pourront également plus accueillir leurs clients.

Au regard de la circulation du virus de la Covid-19 en France, le gouvernement a décidé de renforcer les mesures sanitaires. Le territoire est désormais fractionné en différents niveaux d’alertes. Alerte, alerte renforcée, maximale et enfin l’état d’urgence sanitaire. En fonction des situations, des mesures devront s’appliquer entre samedi et lundi prochains pour une durée de quinze jours.

 

À LIRE AUSSI : Covid-19 : revenus en chute libre de 70 % chez les franchisés 

 

Les villes de Nice, Lyon, Bordeaux, Grenoble, Lille, Toulouse, Rennes, Montpellier, Saint-Étienne, Paris et sa petite couronne sont en alerte renforcée. Dans ces villes, la jauge des grands rassemblements a été ramenée à de 5 000 à 1 000 personnes. Le gouvernement interdit également les rassemblements publics de plus de 10 personnes dans les rue, les parcs, etc. Les bars seront fermés à partir de 22 heures dès lundi 28 septembre. Nouveau coup dur pour les salles de sport qui doivent également fermer leurs portes dans ces villes.

 

À LIRE AUSSI : Coronavirus : Comment les enseignes gèrent-elles la crise ?

 

Deux territoires, Marseille, Aix-en-Provence et la Guadeloupe, sont concernés par l’état d’alerte maximale. Dans ces zones, le gouvernement serre la vis et décide de fermer les bars et restaurants en épargnant toutefois les théâtres et les cinémas. Le ministre Olivier Véran précise que les secteurs concernés par les fermetures (salles de sports, bars, restaurants) seront de nouveau aidés financièrement. Via le fonds de solidarité, l’activité partielle et l’exonération de charges. Le ministre de l’Économie et de la relance Bruno Le Maire devrait préciser toutes ces mesures dans les jours à venir.

 

Article écrit en collaboration avec Camille Boulate.

 

 

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème