Actualités memphis-nouveauconcept

Memphis : “Selon nous, une réouverture des restaurants ne pourra se faire que début 2021”

, par Camille Boulate

Le réseau spécialisé dans les burgers et la cuisine américaine est de nouveau à l’arrêt depuis une semaine. Pour ce deuxième confinement, Memphis se dit plus serein mais reste assez pessimiste quant à une réouverture avant la fin de l’année. Explications avec Philippe Roux, directeur général de l’enseigne.

Comment se déroule ce deuxième confinement pour Memphis ? Quelles sont les mesures que vous avez déployées en interne ?

Nous sommes plus sereins. Au premier confinement, nous avons eu besoin d’effectuer un travail plus important car c’était une vraie inconnue. Aujourd’hui, nous sommes mieux préparés, c’est certain. Nous avons redéployé tout ce que nous avons fait au printemps dernier comme les échanges fréquents avec nos franchisés pour leur communiquer toutes les informations nécessaires concernant les nouvelles mesures du gouvernement. Ce dernier a repris toutes les mesures de soutien déployées en mars avec des évolutions. La bonne nouvelle reste l’élargissement du fonds de garantie pour toutes les entreprises qui comptent moins de 50 personnes et le crédit d’impôt pour les bailleurs.

Justement, est-ce que cela a facilité les négociations avec les bailleurs ? Quelle est la situation sur ce point crucial au sein de votre réseau ?

Au premier confinement, nous avons réussi, certes avec beaucoup de mal, à obtenir la prise en charge de 50 % du montant du loyer par les bailleurs et l’étalement des sommes dues sur les 12/18 prochains mois. Nous sommes en train de négocier la même chose pour ce nouveau confinement en prenant en compte cette nouvelle aide.

À LIRE AUSSI : Memphis modernise son concept pour capter plus de clients

Comment voyez-vous les prochaines semaines ? Quand espérez-vous une réouverture de vos points de vente ?

Avant toute chose, sachez que nous ne remettons pas en cause les décisions du gouvernement. En revanche, à notre sens, nous serons l’un des derniers commerces à rouvrir. Car il ne faut pas se mentir, les restaurants sont les commerces où il y a potentiellement le plus de risques sanitaires puisque les gens déjeunent et dînent face à face sans masque. Donc nous avons du mal à imaginer que nos restaurants soient rouverts avant la fin de l’année. Avec le confinement actuel, cela nous paraît impossible. Le gouvernement autorisera petit à petit aux commerces “moins risqués” à rouvrir. Pour les restaurants, ce ne sera pas avant le 15 décembre, si tout se passe bien. Mais je n’y crois pas trop. Selon nous, une réouverture des restaurants ne pourra se faire que début 2021. C’est sur scénario que nous partons.

À LIRE AUSSI : Reconfinement : profitez-en pour optimiser votre data !

Pour pallier le manque de chiffre d’affaires avez vous déployé de nouveaux services tels que la livraison ou le click and collect ?

Légalement, nous sommes tout à fait autorisés à faire de la livraison ou du click and collect. Lorsque la date du reconfinement a été connue, une trentaine de restaurants proposaient déjà ces services en plus de la restauration à table. Aujourd’hui, sur les 84 restaurants de notre réseau, seuls 5 ou 6 continueront de proposer la livraison et le click and collect. Tout simplement parce que ce n’est pas rentable. Pour que cela le soit, les restaurants doivent réaliser au minimum 1 000 euros de chiffre d’affaires par jour, ce qui n’est pas le cas à date. Lors du premier confinement, nous avions beaucoup travaillé pour la reprise d’activité et techniquement tout le réseau pourrait déployer ces services. Au déconfinement, une soixantaine de points de vente le faisaient. Ce sont les restaurants qui ont décidé de ne pas garder cette activité partielle durant ce deuxième confinement. Il ne faut pas oublier que nous sommes situés dans des zones commerciales ou d’activité autour desquelles il n’y a pas beaucoup de densité d’habitation, freinant donc l’activité sur ces services.

À LIRE AUSSI : Reconfinement : Bercy publie un guide pour aider les commerçants dans leur numérisation

Dans ce contexte, vos franchisés ont-ils la trésorerie pour tenir autant de temps ? Au sein du réseau, accompagnez-vous financièrement vos franchisés ?

Nos franchisés ont bénéficié de l’ensemble des aides mises en place par le gouvernement que ce soit l’activité partielle que les PGE. Tout cela a donné une souplesse au niveau de la trésorerie. Ce qui leur permet de tenir un peu. D’autre part, nous avons négocié des délais de règlements, au cas par cas, avec l’ensemble de nos fournisseurs. Si le franchisé ne peut pas régler à la date d’échéance ses factures, il prend contact avec les fournisseurs qui sont enclins à faire des échéanciers de règlements. De notre côté, en tant que franchiseur, même si nous sommes obligés d’éditer nos factures pour régler la TVA, aucun versement de royalties ne sera demandé pendant la fermeture des restaurants.

Comment vos franchisés vivent-ils ce nouveau confinement ? Quel impact sur le chiffre d’affaires et vos perspectives de développement ?

Nous avons bien anticipé le déconfinement ce qui fait que l’activité a vraiment bien repris en mai. Nous sommes passé de – 25 % de chiffre d’affaires à – 3 % avant le couvre-feu. En enlevant les 11 restaurants adossés aux cinémas qui affichaient 50 % de chiffre d’affaires en moins, notre activité était presque revenue à l’équilibre. Les franchisés gardent un bon moral car ils ont bien vécu l’après-confinement et ils savent que les clients reviendront. Mais nous ne visons pas une activité normale avant septembre 2021. Côté développement, nous avons 4 ouvertures qui étaient prévues en 2020 qui seront décalées au premier semestre de l’année prochaine. Nous espérons qu’en 2021 on signera entre 6 et 8 nouveaux restaurants. Mais l’abandon et le report de Franchise Expo Paris à septembre 2021, le contexte économique et sanitaire ont clairement mis un frein au développement.

Le secteur du grill et des brasseries vous intéresse pour vous lancer en franchise ? Rendez vous sur notre fiche thématique en cliquant ici.

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :

MEMPHIS

MEMPHIS

The American Restaurant. Poussez la porte d’un restaurant Memphis et laissez-vous emporter par ce concept original inspiré des vrais « diners » américains.Un univers propice au voyage, à la détente et au partage.

  • Apport :
    150000
  • Implantation :
    83

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème