Actualités Orchestra

NewOrch, repreneur d’Orchestra, lève 19,5 millions d’euros auprès d’Acofi Gestion

, par Nicolas Monier

Le rachat de l’enseigne Orchestra par son fondateur, Pierre Mestre, en juin dernier, avait permis de sauver la marque placée en redressement judiciaire. Cette dernière vient de lever 19,5 millions auprès d’Acofi Gestion, gestionnaire du fonds Predirec ABL 2.

Il lui fallait sécuriser ses fonds propres. C’est désormais fait. NewOrch, repreneur d’Orchestra-Prémaman, spécialiste de l’enfant, vient de lever 19,5 millions d’euros auprès d’Acofi Gestion, gestionnaire du fonds Predirec ABL 2.“Ce financement se compose d’une ligne moyen terme de 12 millions d’euros garantie sur les stocks détenus par NewOrch SAS et d’une ligne à plus court terme de 7,5 millions d’euros”, précise le groupe avant de poursuivre : “Le jugement arrêtant le plan de cession prévoyait notamment la reprise de 1 110 salariés et 2 659 emplois indirects, soit un total de 3 769 salariés ainsi que le paiement d’un prix de cession s’élevant à 35,5 millions d’euros (15,5 millions d’euros à la signature des actes et le solde sur 48 mois), auquel s’ajoutent 35,6 millions d’euros de charges augmentatives du prix.”

A LIRE AUSSI : [Exclusif] Des PGE de franchisés Orchestra pour financer NewOrch, la nouvelle entité de Pierre Mestre

Placé en redressement judiciaire à la fin du mois d’avril, le groupe Orchestra-Prémaman avait été finalement repris par la société NewOrch aux mains des fondateurs de la marque, Chantal et Pierre Mestre. On se souvient, que lors de la décision du tribunal de Commerce de Montpellier en juin dernier, le groupe saoudien Al-Othaimn, actionnaire de l’enseigne et également en lice pour le rachat du groupe, avait vu son offre refusée au grand dam du CSE d’Orchestra.

Pour mémoire, le 24 juin dernier, le CSE avait alors fait appel de cette décision en déposant à la Cour de cassation une question prioritaire de constitutionnalité. Demande déclarée finalement irrecevable il y a quelques jours. Depuis, il semblerait que la communication soit rompue entre le CSE et la direction.

A LIRE AUSSI : Orchestra repris finalement par Pierre Mestre, l’actuel PDG et fondateur

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème