Actualités OFF-Ecolave-Web-2018

Nouveau concept pour Ecolave

, par Camille Boulate

L’enseigne spécialisée dans la préparation esthétique automobile, tant pour les professionnels que pour les particuliers, vient de dévoiler un nouveau concept reposant sur une unité fixe. L’objectif : séduire une clientèle plus urbaine.

Créé en 2008, Ecolave vient d’inaugurer son premier centre esthétique automobile dans la région nantaise, à Vertou. Tenu par Hakim Gataï, franchisé au sein de l’enseigne depuis 2009, cette unité reprend les codes couleurs de l’enseigne, vert et rose, et a pour objectif de séduire une clientèle plus urbaine. “Certains clients, notamment ceux habitant en ville, n’ont pas la place devant chez eux pour faire nettoyer leur véhicule. Les franchisés rencontraient donc des difficultés à satisfaire cette clientèle urbaine. Ce centre répond donc aux besoins”, nous indique l’enseigne.

 

Vente de produits et formations

Autre volonté de cette unité physique : valoriser les produits d’entretien de l’enseigne et booster leurs ventes via un linéaire dédié. Ce centre de 150 mètres carrés propose également un espace détente pour les clients qui souhaitent attendre la préparation de leur véhicule ouvert sur l’atelier, “symbole des valeurs de transparence et de confiance chères à la marque”, insiste Ecolave. “Situé à proximité du siège social de l’entreprise, ce centre sera le premier à tester les innovations. C’est aussi un lieu idéal pour former les futurs franchisés en conditions réelles”, insiste Hakim Gataï.

 

OFF-Ecolave-Web-2018

 

Harmonisation

Si historiquement l’enseigne Ecolave se développait via des franchisés à la tête d’une unité mobile, depuis quelques années les installations sur des centres fixes se multiplient. “Cela intervient dans un deuxième temps et uniquement si le franchisé le souhaite. L’arrivée de ce nouveau concept ne changera pas cette stratégie”, nous assure le réseau. Aujourd’hui, Ecolave compte huit unités fixes, auquel s’ajoute le centre esthétique de Vertou, fraîchement inauguré. “Les franchisés étaient demandeurs d’un modèle harmonieux, regroupant les bonnes pratiques développées par les centres existants”, ajoute Ecolave. L’ambition du réseau est, qu’à terme, l’ensemble des points de vente opérationnels aujourd’hui adopte le nouveau concept. “Ce sera toujours sur la base du volontariat. Trois franchisés pensent le faire dès 2019”, précise l’enseigne.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème