Actualités Boulangerie

Boulangerie Louise à l’assaut de la moitié sud de la France

, par Nicolas Monier

Souhaitant ouvrir une centaine de franchises d’ici cinq ans, l’enseigne lilloise dirigée par Florent Brélivet peut s’appuyer sur la densité de son parc en succursales.

Après avoir ouvert 150 boulangeries sur la moitié nord de la France dont seulement 3 en franchise Boulangerie Louise, la marque cherche désormais à évangéliser autour de son modèle sur le reste de l’Hexagone. À la faveur d’un nouveau concept qui a vu le jour en 2019 [10 magasins relookés], l’enseigne, présente sur le salon Franchise Expo Paris, s’appuie sur son nombre important de succursales pour convaincre les candidats qui seraient tentés d’ouvrir un point de vente en périphérie des villes.

“C’est un modèle éprouvé qui fonctionne sur des surfaces comprises entre 200 et 300 m2. Je ne vous cache pas que nous recherchons avant tout des commerçants opérationnels présents sur leur point de vente. Beaucoup d’enseignes le disent, mais avoir la fibre commerçante est indispensable. Ce peut être des porteurs de projets uniques ou bien des candidats à la multi-franchise”, explique Pierre Smith, responsable développement et recrutement en franchise. Boulangerie Louise souhaite, dans son plan de développement, ouvrir une centaine de franchises d’ici cinq ans.

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise Boulangerie Louise

L’enseigne, qui s’est déployée également avec une offre de snacking (sandwichs, salades, pizzas, burgers ou encore viennoiseries), choisit pour ses implantations des lieux qui se situent sur des trajets domicile et travail.

“Il faut que nos boulangeries soient accessibles autour d’un flux de 10 000 véhicules/jour. C’est la condition. Quoiqu’il en soit, le marché n’est pas mature et il existe encore beaucoup de potentialités intéressantes”, poursuit Pierre Smith.

À LIRE AUSSI : Brioche Dorée : “Nous avons un potentiel sur les villes de 100 000 habitants”

Pour la partie financière, la tête de réseau exige un apport de 100 000 euros pour un investissement total de 500 000 euros. “Nous demandons un droit d’entrée de 40 000 euros. La durée de contrat est de 8 ans”, ajoute Pierre Smith.

Pour ce qui est de l’ADN de la marque, Boulangerie Louise parie sur son savoir-faire. “Nous proposons une offre permanente. Attention, si nous ne sommes pas sur un concept discount, nous offrons une grille de prix accessible. Nous avons enrichi notre gamme de snacking qui s’articule désormais, via notre nouveau concept, dans une ambiance halle ouverte”, explique Pierre Smith. L’enseigne a développé un corner café dédié aux boissons chaudes et aux jus de fruit. De même, tendance oblige, l’atelier de fabrication est aujourd’hui directement visible depuis l’espace de vente.

À LIRE AUSSI : Boulangerie Louise repense son concept

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Plus d'informations sur ce réseau :

LOUISE_2018_LOGOTYPE_AVEC_SIGNATURE_EXE_ROSE_CMJN

LOUISE

Glace artisanale fabriquée en France (crème glacée au lait frais) Et aussi milkshake, smoothie, boisson maison, crêpe et gaufre.

  • Apport :
    30000
  • Implantation :
    9

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème