Actualités Copyright : Anaël Barrière

Copyright : Anaël Barrière

Avec Everso, l’enseigne Easy Cash veut rendre le marché de l’occasion plus haut de gamme

, par Camille Boulate

Le réseau Easy Cash est désormais bien connu sur le marché de l’occasion. Pour asseoir davantage sa notoriété et proposer des catégories de produits plus haut de gamme, l’enseigne vient de lancer son nouveau concept baptisé Everso. Celui-ci pourrait, à terme, remplacer le concept Easy Cash. Explications.

Dans sa volonté de moderniser son concept, Easy Cash vient de présenter son enseigne Everso, se voulant plus haut de gamme mais aussi plus orientée économie responsable. “Nous constatons que dans le contexte actuel, le métier de l’occasion se démocratise. Cela touche désormais toutes les populations et séduit aussi les jeunes générations, estime Kevin Fischer, directeur développement réseau chez Easy Cash/Everso. Les clients ont ainsi des attentes de services et de qualité auxquelles nous voulions répondre.” C’est dans ce contexte qu’est né le nouveau concept Everso, dont la première unité a ouvert ses portes le 26 mars, à Bordeaux, Promenade Saint-Catherine. Sur ce nouveau modèle de magasins, les familles de produits présentées seront plus restreintes mais aussi plus premium. Ainsi, les boutiques Everso proposeront davantage de produits high-tech, des produits de luxe comme la maroquinerie ou de l’horlogerie, des jeux vidéos ou des produits culturels. Autant de références qui trouvaient déjà leur place dans les magasins Easy Cash mais qui n’étaient pas forcément identifiées par les clients. “Un arbitrage qui s’explique par la surface des magasins qui est plus petite, car ils seront majoritairement prévus pour les centres-villes, mais aussi car la population visée qui sera plus haut de gamme”, insiste Kevin Fischer.

Format WEB  (42)

Copyright : Anaël Barrière 

PLUS D’INFORMATIONS : Ouvrir une franchise Easy Cash

Nouvel agencement

Dans son agencement (mobiliers et couleurs adoptés), Everso se veut également plus qualitative. Le vert et des meubles en bois montrent le changement radical adopté par Easy Cash. “L’expérience et le parcours client a également changé, insiste Kevin Fischer. Les produits sont valorisés différemment. Tout a été repensé.” Pour cette nouvelle enseigne, Easy Cash a fait le choix d’adopter un nom simple et exportable. “Il y a eu une grande réflexion concernant le nom. En choisissant une appellation différente, sans la notion de ‘cash’, cela permet de fédérer une clientèle plus large. Car aujourd’hui, même si l’occasion est plébiscité, la notion de ‘cash’ peut être une barrière pour certains consommateurs, car trop connoté. La difficulté marketing a été de montrer que nous évoluons sans pour autant tout transformer.” Les premiers retours concernant l’unité de Bordeaux sont d’ailleurs très positifs et confirment les choix effectués par la tête de réseau. “Les clients trouvent le magasin esthétiquement très beau, avec des couleurs dans l’air du temps. Sur les quelques jours d’ouverture avant le nouveau confinement, nous avons eu beaucoup de trafic et beaucoup de consommateurs s’étonnent que ce sont des produits d’occasion que nous vendons. Ils en prennent conscience uniquement quand il voient le prix. Cela signifie que la mise en valeur des produits séduit”, insiste Kevin Fischer.

À LIRE AUSSI : Easy Cash va installer des corners au sein des magasins Cora

Différents tests

Si le premier point de vente Everso a ouvert ses portes à Bordeaux, quelques jours avant l’annonce du nouveau confinement national, d’autres magasins sont prêts et devraient être opérationnels une fois la réouverture des commerces non-essentiels actée. Ainsi, un magasin situé à Paris et un autre en périphérie de Strasbourg sont finalisés et prêts à démarrer leur activité. Une troisième boutique devrait également ouvrir ses portes à Nice d’ici le début du mois de juin. “Tous ces magasins sont tenus en propre. Car il s’agit d’une évolution de notre concept et il faut le temps de tester et de valider le projet. Si ce nouveau modèle ne convainc pas, il fallait que nous l’assumions. Mais aujourd’hui des projets avec des candidats à la franchise Easy Cash sont déjà à l’étude”, insiste Kevin Fischer. Et si, sur le papier, Everso s’adresse davantage à des emplacements de centre-ville, la tête de réseau ne se ferme absolument pas la porte à déployer le concept en zone périphérique, comme c’est déjà prévu en Alsace. “Le centre-ville répond parfaitement à la demande. Mais nous ne sommes pas réfractaires à nous développer en périphérie, car il y a plusieurs typologie de périphérie, et selon l’agglomération, ces emplacements peuvent tout à fait s’avérer pertinent”, explique de directeur du développement.

Format WEB  (43)

Copyright : Anaël Barrière

Quid d’Easy Cash ?

Pour le moment, l’enseigne ne se donne pas d’objectifs chiffrés mais annonce vouloir s’implanter dans des grosses agglomérations comme Marseille, Toulouse, ou encore Lille. Le réseau a également dans sa ligne de mire des zones de chalandise plus restreintes, allant de
40 000 à 50 000 habitants, comme Dijon, Montauban, Reims ou encore Narbonne. Finalement, Everso vise les mêmes emplacements que sa maison-mère Easy Cash, laissant à penser que les 121 magasins de cette dernière pourraient, à terme, tout simplement afficher la nouvelle image de marque. Interrogé sur ce scénario, Kevin Fischer assure qu’une “grande réflexion est effectivement menée à ce sujet mais que rien n’est arrêté.”

“Une chose est certaine, si nous sommes amenés à conserver les deux marques, il n’y aura pas de concurrence entre les deux enseignes. Nous n’irons pas implanter un Everso sur une zone où un Easy Cash est présent”.

Le directeur du développement espère toutefois qu’Everso sera l’enseigne de demain. “Rien n’est arbitré et il faut surtout voir les retours du terrain. Nous allons d’ailleurs transformer certains Easy Cash en Everso. Nous aurons ainsi plusieurs typologies de tests : des magasins créés de toute pièce et des unités transformées. L’objectif sera de déterminer si, sur ces points de vente, la clientèle s’élargit sans que cela soit au détriment des consommateurs fidèles. Le comportement des clients est tellement subtil, que seule l’expérience pourra nous dire si nous sommes sur la bonne voie”, affirme Kevin Fischer. Quoi qu’il en soit, la tête de réseau souhaite que la décision soit actée d’ici début 2022. Affaire à suivre.

Le secteur de l’achat-revente d’occasion vous intéresse ? Avant de vous lancer en franchise et de choisir une enseigne, rendez-vous sur notre fiche thématique.

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :

easy cash

EASY CASH

Le groupe Easy Cash, c’est la puissance d’un réseau d’experts au savoir-faire établi depuis 20 ans. Avec un CA de 170 M € et 123 magasins, l’enseigne leader lance un deuxième concept unique au service d’une vision sélective de la seconde main.

  • Apport :
    50000
  • Implantation :
    123

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème