Actualités bio-638x361

Bio c’Bon passe dans le giron de Carrefour

, par Nicolas Monier

L’enseigne dirigée par Alexandre Bompard vient finalement de recevoir l’accord du tribunal de Commerce de Paris pour la reprise de Bio c’Bon.

La décision était attendue aujourd’hui. Le tribunal de Commerce de Paris a donc tranché. L’enseigne Bio c’Bon, placée en redressement judiciaire durant le mois d’août dernier, vient d’être reprise par Carrefour. Le dernier épisode d’un feuilleton qui passionna les lecteurs tout au long de l’été. Ils étaient nombreux, en effet, à vouloir faire tomber Bio c’Bon dans leur escarcelle. Auchan, Biocoop, La Vie Claire ou encore la famille Zouari.

C’est finalement l’offre de Carrefour, la mieux disante, qui a su convaincre les juges du tribunal. “Cette acquisition permettra à Carrefour d’accélérer le développement de sa présence dans la distribution spécialisée bio en centre urbain, un secteur en forte croissance, avec un concept très complémentaire des enseignes existantes du groupe. Le prix [de cette acquisition] est de 60 millions d’euros”, indique l’enseigne dans un communiqué. Par ailleurs, Carrefour s’est engagé à préserver l’emploi de plus de 1 000 salariés Bio C’Bon, soit la quasi-totalité des effectifs actuels.

À LIRE AUSSI : Bio c’ Bon : “L’offre de la famille Zouari, ce n’est pas de la vente à la découpe !”

Un autre défi attend désormais Carrefour : intégrer les magasins et le personnel Bio c’Bon. Par ailleurs, les petits porteurs font connaître leur mécontentement en réclamant de ne pas être spoliés à l’occasion de cette reprise. L’association Adibio (association de défense des investisseurs de Bio c’Bon) est montée au créneau pour faire entendre sa voix.

On verra donc comment les nouveaux dirigeants vont gérer cette épine douloureuse. Par ailleurs, l’enseigne faisait face également à autre problème : un siège social et à un entrepôt surdimensionnés. Aussi, certains loyers de magasins avaient été jugés exorbitants par plusieurs spécialistes. Sur son compte Twitter, Alexandre Bompard s’adresse aux salariés de Bio C’Bon : “Après un processus long et pour chacun d’entre vous une période d’incertitude, je suis heureux de vous accueillir parmi nous. Vous avez été nombreux à nous faire confiance au cours de ce processus de reprise. Je vous en remercie chaleureusement.” Et le président directeur général de poursuivre : “Aujourd’hui, notre ambition est de conserver le réseau, l’enseigne, les équipes, les convictions de Bio c’Bon et de combiner ces valeurs à celles de So.bio qui sont compatibles et complémentaires. ” So.bio, que Carrefour avait racheté en 2019, compte aujourd’hui 23 magasins, majoritairement implantés en périphérie.

À LIRE AUSSI : Biocoop, Pierrick De Ronne : “La reprise de Bio C’Bon est pour nous un enjeu de souveraineté alimentaire”

D’ores et déjà, la famille Zouari, candidate malheureuse, a réagi : “Elle souhaite de tout cœur que s’ouvre avec elle une nouvelle étape de l’histoire de Bio c’Bon, d’abord pour ses salariés, en permettant de préserver le plus grand nombre d’emplois, puis en impulsant une nouvelle dynamique de développement pour le groupe. Elle adresse tous ses vœux de succès et de réussite aux équipes de Carrefour et de Bio c’Bon dans la mise en œuvre de ce projet.”

À LIRE AUSSI : Auchan se positionne à son tour pour la reprise de Bio C’Bon

Article réalisé en collaboration avec Camille Boulate. 

Avatar

Nicolas Monier


Plus d'informations sur ce réseau :

SO.BIO

Réseau de magasins spécialisés bio. Nos facteurs clefs de succès? Une offre de prix agile, Une qualité de services et d’accueil travaillée, des partenariats locaux choisis, des clients fidélisés!

  • Apport :
    200 K€
  • Implantation :
    23

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème