Actualités Crédit : King Jouet

Crédit : King Jouet

King Jouet s’implante en centre-ville avec un nouveau concept

, par Camille Boulate

L’enseigne de magasins de jouets a inauguré, ce jeudi 25 avril, un nouveau modèle de boutique qui doit être déployé uniquement en centre-ville. D’ici trois ans, King Jouet souhaite ouvrir une trentaine de points de vente sous ces nouvelles couleurs.

Dans un secteur chahuté, King Jouet continue d’innover et vient de lancer un nouveau concept de magasin dédié au centre-ville. Cette unité pilote, située au cœur de la Presqu’île de Lyon, dans un quartier dynamique et rénové, a ouvert ses portes il y a deux semaines et a été inaugurée ce jeudi 25 avril par l’enseigne. Adoptant un style industriel (poutres en métal, vieille pierre , bois), le magasin de 600 mètres carrés s’étend sur trois étages et adopte un concept totalement différent de celui déployé en périphérie. Philippe Gueydon, directeur général de l’enseigne explique :

“Dans nos points de vente situés en périphérie, il y a beaucoup de couleurs, de bruit sonore et visuel. Nous voulions donc que ce nouveau concept soit très épuré et remette le produit au cœur de sa démarche.”

 

Les jouets créés ou fabriqués en France représentent 50 % de l'offre.  Crédit : King Jouet.

Les jouets créés ou fabriqués en France représentent 50 % de l’offre. Crédit : King Jouet.

 

Adapter l’offre et les services

L’enseigne a donc effectué un travail minutieux sur la sélection de l’offre présente dans ce nouveau magasin. “Il fallait que nous soyons différenciant par rapport à ce que l’on propose en périphérie”, affirme Philippe Gueydon. Concrètement, si la boutique possède en rayon l’ensemble des produits à la mode comme les Lego, les Playmobil ou encore les récentes poupées LOL, 50 % de l’offre est dédiée à des créateurs et fabricants français. “Cela représente environ 15 % dans nos points de vente de périphérie, insiste le directeur général de King Jouet. Il faut avoir les produits du moment, c’est indéniable. Mais il est également nécessaire d’avoir des références que l’on ne retrouve pas partout.” Ainsi, le point de vente fait la part belle aux jouets en bois et éducatifs conçus ou fabriqués en France. Parallèlement, l’enseigne a conscience qu’en s’implantant en cœur de ville, il est nécessaire de proposer de nouveaux services. “Le client urbain a des attentes différentes. Rapidement, il peut être vite encombré par ses achats. C’est pour cela que nous proposons la consigne à la journée permettant de stocker les produits le temps qu’il aille faire d’autres courses”, détaille Philippe Gueydon. La livraison à domicile et le remboursement du parking de proximité pour les clients se déplaçant en voiture sont des nouveaux services qui sont également proposés. Et dans le cas où l’article recherché ne serait pas en magasin, l’enseigne a déployé des bornes numériques et équipé les vendeurs de smartphones permettant de commander le produit désiré. “Cela permet d’avoir accès à plus de 20 000 références au total”, explique Céline Mongarny, affiliée historique du réseau à la tête de ce nouveau point de vente, son troisième sur la région.

 

Pour répondre à l'absence de certains produits, l'enseigne met à disposition une borne de commande.  Crédit : King Jouet.

Pour répondre à l’absence de certains produits, l’enseigne met à disposition une borne de commande. Crédit : King Jouet.

 

Investir les centres-villes

Pour King Jouet, l’objectif de ce nouveau concept est d’amorcer un vrai virage stratégique en s’implantant davantage en centre-ville. Aujourd’hui, sur les 240 magasins, seulement une petite dizaine se trouve au cœur des agglomérations. “Historiquement, nous sommes une enseigne provinciale et de périphérie. Mais je pense sincèrement que le développement sur ces zones arrive à saturation et qu’il y a un véritable potentiel, encore mal exploité, sur le centre-ville”, affirme Philippe Gueydon. Dans cette optique, King Jouet entend inaugurer une trentaine de points de vente dans plusieurs villes de France comme Bordeaux, Nantes ou encore Paris. “Si tout se passe bien, nous devrions ouvrir notre premier magasin parisien dans les prochains mois”, confie Philippe Gueydon. D’ici mi-juin, une deuxième unité située à Strasbourg arborera les couleurs de ce nouveau concept. “C’est un magasin existant que nous remodelons complètement. Il devrait être opérationnel au début de l’été, insiste Philippe Gueydon. Il s’agira du seul magasin que nous rénoverons. Les prochains seront uniquement des créations tenus en propre ou en affiliation, en fonction des opportunités.” Une stratégie risquée mais qui devrait être payante selon King Jouet. Car malgré l’investissement important, “500 000 euros rien que pour les travaux” selon Céline Mongarny, la demande des consommateurs de bénéficier de plus d’accessibilité et de proximité s’accentue. “Il y a une vraie attente des consommateurs. On l’a vu sur l’alimentaire depuis quelques années et nous sommes convaincus que le jouet a sa place en centre-ville. Surtout, qu’il est devenu plus simple de trouver des surfaces de 600 mètres carrés, ce qui n’était pas le cas il y a dix ans. C’était extrêmement rarissime”, soulève le directeur général.

Retrouvez la présentation du concept en vidéo :

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :

king jouet

KING JOUET

King jouet, 1er acteur de vente de jouets sur le web. Le groupe King Jouet a bâti son expérience avec des commerçants indépendants depuis les années 1950 via son métier de grossiste de jeux et  jouets.. 

  • Apport :
    50000
  • Implantation :
    245

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème