Actualités orchestra

Orchestra demande sa mise en redressement judiciaire

, par Camille Boulate

Mi-février, le Groupe Orchestra-Prémaman a présenté son projet de réorganisation de ses activités et annonçait prévoir fermer 125 de ses magasins en France et à l’international. Face aux difficultés économiques engendrées par le coronavirus, l’enseigne a informé, le 2 avril, demander sa mise en redressement judiciaire.

Après avoir annoncé une coupe franche dans ses magasins mi-février, le Groupe Orchestra-Prémaman vient de dévoiler solliciter la conversion à court terme de la procédure de sauvegarde, engagée en septembre dernier, en une procédure de redressement judiciaire. “L’évolution procédurale d’Orchestra-Prémaman est principalement liée aux conséquences financières de la crise sanitaire sans précédent liée au virus Covid-19, détaille le groupe dans un communiqué. En effet, l’impact du coronavirus est très important sur sous les territoires où l’enseigne est présente. Dans ce contexte, comme de nombreuses autres enseignes, Orcherstra-Prémaman a été contrainte de procéder à la fermeture totale de son réseau mondial depuis une quinzaine de jours, “sans certitude sur la date de réouverture”, insiste l’enseigne.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : comment les enseignes gèrent-elles la crise sanitaire ?

Assurer la pérennité de l’activité

Avec cette mise en redressement judiciaire, si elle est acceptée, la direction d’Orchestra-Prémaman souhaite mettre en place un plan de redressement par voie de continuation visant à assurer la pérennité de l’activité, le maintien de l’emploi et l’apurement du passif. “Orchestra-Prémamn souhaite explorer dans le même temps toutes les pistes permettant de maintenir dans les meilleures conditions l’activité du groupe, notamment sur le territoire français”, insiste l’enseigne. Ainsi, le réseau explique rechercher également des investisseurs dans le cadre d’un plan de cession qui sera prochainement mis en place. L’ensemble de ces décisions ont été présentées aux représentant du personnel, fin mars, lors d’un CSE extraordinaire.

À LIRE AUSSI : Covid-19 : André veut éviter la faillite

Plan de réorganisation

Cette annonce intervient quelques semaines après qu’Orchestra-Prémaman ait dévoilé un plan de réorganisation de ses activités. L’enseigne précisait ainsi vouloir se recentrer sur les marchés stratégiques que sont la France, la Belgique, la Suisse, le Maroc et la Grèce. Actuellement, le réseau compte plus de 545 magasins dans une quarantaine de pays. 81 unités devraient définitivement baisser le rideau à l’étranger. En France également le parc de magasins devrait être réduit puisque sur les 304 boutiques hexagonales, 44 devraient fermer, dont 36 succursales.

Camille Boulate

Camille Boulate


Plus d'informations sur ce réseau :

bloc-marque_FR_RVB

ORCHESTRA

Mode enfant – maternité – puericulture. 

  • Apport :
    90000
  • Implantation :
    600

Voir la fiche enseigne


Sur le même thème