Actualités Addictsalon

Addict Paris vous offre un salon de coiffure clé en main

, par Nicolas Monier

Soucieux de renforcer sa visibilité, la franchise organise un concours à destination des candidats. Entre “coup de com” intelligent et déploiement de son réseau.

Dans le contexte économique et sanitaire actuel, l’opération est assez détonante. L’enseigne Addict Paris vient, en effet, de lancer un concours à destination des porteurs de projets. Au final, pour le vainqueur, un salon de coiffure clé en main. “Nous nous occuperons de l’investissement, de l’emplacement et du recrutement des salariés. Nous prendrons donc en charge l’intégralité de l’apport personnel. Dans le contrat signé avec le gagnant, nous souhaitons en revanche être associé à 50/50. Mais au bout d’un an, il est prévu de lui céder l’intégralité de nos parts. C’est simplement une manière pour nous de l’impliquer totalement dans le projet”, explique Boris Allain, fondateur du réseau Addict Paris.

Ce concours ouvert aux titulaires d’un BP coiffure et disposant d’une expérience de 5 à 10 ans, démarrera le 15 mai pour une première phase de sélection. Entre le 12 et le 13 septembre prochains, les 15 candidats sélectionnés participeront à un show parisien devant un jury composé de professionnels du secteur. Cette seconde phase verra la sélection de cinq finalistes qui s’envoleront le 3 octobre à Marrakech pour la dernière étape du concours.

A LIRE AUSSI : [Dernière minute] Franck Provost et Jean-Louis David rachetés par Core Equity

Cette opération vise à installer durablement Addict Paris dans le paysage français de la coiffure. Créée en 2015, l’enseigne compte aujourd’hui trente salons en franchise. Avec pour objectif l’envie de monter à 40 magasins d’ici la fin de l’année 2021. L’originalité de son business model réside dans le fait que le concept fonctionne avec un abonnement comme c’est le cas, par exemple, pour les salles de sport. Ce modèle est parti d’un constat assez simple : la baisse de fréquentation des clientes dans les salons.

“Cet abonnement est un concept gagnant/gagnant. L’avantage tarifaire de ce dernier varie en fonction du type de prestations et de la fréquentation choisie”, poursuit Boris Allain.

D’origine bordelaise, l’enseigne a opté pour le nom Addict Paris, au cas où un développement à l’international se mettrait en place même si rien n’est prévu dans ce sens pour le moment. À ses débuts, la marque, a un temps, possédé cinq salons en succursales même si elle les a progressivement cédés à ses managers pour accélérer son développement en franchise. “Aujourd’hui, nous souhaitons harmoniser un peu cet équilibre en reprenant des salons en propre. Il nous faut gérer des salons. D’une part pour rassurer les franchisés et d’autre part pour tester également de nouveaux concepts de notre côté”, note Boris Allain.

A LIRE AUSSI : Franck Provost : « C’est de la franchise que tout est parti »

Avatar

Nicolas Monier
Journaliste


Sur le même thème